S’engager dans un premier achat immobilier est une grande étape de la vie. Pour choisir son bien judicieusement et mener son projet dans de bonnes conditions, quelques précautions sont bonnes à prendre.

Trouver le bien immobilier de ses rêves

Un premier investissement immobilier est souvent chargé d’affect car il s’agit généralement d’acheter sa résidence principale, le logement dans lequel on se projette seul, en couple ou en famille. Pour bien choisir, il est important d’être au fait des prix du marché dans le secteur géographique qui vous intéresse. Pour cela, consultez des sites internet tels que MeilleursAgents.com : vous obtiendrez les prix moyens pratiqués lors des dernières ventes, dans toutes les villes de France. L’appli vous permet même de scanner un immeuble en réalité augmentée afin de découvrir son prix au m² et le montant des dernières ventes.

Vous avez repéré un logement précis ? Pour vérifier que le prix de vente correspond bien aux prix du marché, consultez sa valeur foncière sur Etalab, une plateforme de partage de données lancée par l’Etat. Vous verrez, pour chaque parcelle cadastrale, le prix des dernières ventes réalisées et leur date. Bien pratique pour négocier avec le vendeur, en cas de prix excessif !

Préparer son emprunt

Un premier achat s’accompagne la plupart du temps d’un crédit immobilier. Pour emprunter avec un taux d’intérêt intéressant, faites des simulations sur les sites de plusieurs courtiers et contactez votre banque afin de connaître sa proposition. La mise en concurrence est l’élément clé d’un emprunt bien négocié ! Pour augmenter vos chances d’obtenir un bon taux, préparez votre projet en soignant vos gestion financière les mois précédant votre demande (épargne régulière, absence de découvert). Et ne négligez pas les éventuelles aides financières à disposition des primo-accédants (PTZ+, Prêt d’Accession Sociale, Prêt Action Logement, Prêt Paris Logement à Taux zéro…).

Etre attentif aux équipements du logement

Avant de vous engager dans l’achat d’un bien immobilier, vérifiez quels sont les équipements de confort thermique en place : système de chauffage au fioul ? au gaz ? électrique ? Le ballon d’eau est-il bien dimensionné ? Comptez 40 à 60 litres par jour et par personne, en moyenne. Tous ces éléments vous donneront des indications sur le budget énergie à prévoir. Par ailleurs, le logement comporte-t-il une installation de ventilation ?

Si l’appartement ou la maison vous convient mais que les équipements sont trop énergivores, faites le point sur les aides financières auxquelles vous pourriez prétendre en tant que propriétaire occupant. CITE, éco-PTZ, programmes de l’Anah, Certificats d’économie d’énergie, chèque énergie… Les possibilités sont à ce jour nombreuses et permettent de soutenir cet investissement financier, à prendre en compte lors de votre achat. De fait, il peut être très rentable de remplacer une chaudière à fioul par une chaudière gaz à haute performance, voire une pompe à chaleur. Dans les deux cas, la production d’eau chaude peut être assurée en plus du chauffage. Dans le cas d’un appartement doté d’équipements électriques, des économies sont aussi à faire en remplaçant d’anciens convecteurs par des radiateurs à chaleur douce connectés, qui assurent un bon confort.

Noëlle Hermal © AdC

A lire aussi dans le Magazine :