4 infos/intox sur la déco éco-responsable

  • Mis à jour le 20.05.2022
  • Temps de lecture : 2 min

Créer un intérieur confortable et sain, tant pour votre bien-être que pour la planète, c’est tout aussi important (voire plus important) que suivre les grandes tendances déco de l’année 2022. Alors, effet de mode ou véritable révolution dans l’univers du design, peut-on réellement compter sur les écolabels et opter pour une déco éco-responsable sans craintes ? « Bien Chez Moi » mène l’enquête en décryptant 4 infos/intoxs.

Selon l’ADEME , l’éco-responsabilité désigne « l’ensemble des actions visant à limiter les impacts sur l’environnement de l’activité quotidienne des collectivités ». Côté déco, cela se traduit concrètement par le fait de privilégier le circuit court tant pour la fabrication que pour le transport des objets fabriqués avec des matériaux naturels et locaux (ou européens) contenant le moins possible de produits nocifs. Sans oublier les savoir-faire français et le slow design !

La rédaction décrypte pour vous 4 idées reçues sur la déco éco-responsable.

Idée reçue : la déco-responsable, c’est pour les citadins

Les personnes vivant dans les grandes villes françaises seraient les seuls à se soucier de l’éco-responsabilité et cette tendance déco ne perdurera pas. Bien évidemment, il s’agit d’une intox : le bien-être de la planète concerne tout le monde et de plus en plus de personnes privilégient les matériaux laissés bruts (comme le bois issu de forêts durablement gérées) ou les textures naturelles (comme le lin produit en France). Les objets décoratifs du quotidien permettant un certain confort et étant source de bien-être sont aussi mis en avant. Saviez-vous qu’il existe, par exemple, des matelas sans biocide (pour prendre soin de vos poumons) ou des oreillers composés d’houblon, d’épeautre ou encore de sarrasin, céréales qui favorisent l’endormissement ou encore le maintien de votre cou ?   

La seconde main ne vaut pas le coup

Là aussi, on est sur une intox. Style scandinave, déco design, intérieur minimaliste ou encore ambiance zen, peu importe le style de décoration adopté, la déco éco-responsable et la seconde main vont de pair. Il vous suffit de profiter des brocantes, des vide-greniers ou encore de sites de vente entre particuliers pour offrir une seconde vie à des objets inutilisés ou oubliés. En revanche, soyez vigilants sur les matériaux qui composent ces objets de seconde main : s’ils émettent trop de COV (composés organiques volatiles), cela serait dommage !  (Pour le savoir, rien de plus simple : n’hésitez pas à demande si l’étiquette « émissions dans l’air » est toujours disponible.)

CATALOGUE

Votre catalogue
Radiateurs 2021 Atlantic

Découvrez ici toute notre gamme de produits Radiateurs, Chauffe-eau et
Sèche-serviettes 2021

Les labels écologiques sont la garantie d’une déco saine

Oui et non. Il faut faire très attention au « greenwashing » : cette utilisation abusive des arguments « verts » dans les publicités qui contribue directement à la désinformation des consommateurs. Une marque éco-responsable affichera le plus souvent un ou plusieurs labels reconnus. Petit conseil : si vous avez le moindre doute, n’hésitez pas à poser des questions avant d’acheter.

Ampoule

Bon à savoir !

Pour devenir imbattable sur les écolabels et connaître toutes leurs différences, n’hésitez pas à faire un tour sur ecolabels.fr.

La déco éco-responsable, c’est cher

Encore une fois, ici, nous répondons oui et non. Tout est question de budget et… de temps ! En outre, la déco-éco responsable rime aussi avec le slow design : plus on attend son objet déco, plus il sera désiré et moins on aura envie de le changer au bout de deux mois. Pour éviter de payer trop cher et remédier à ses dépenses trop importantes pour votre compte en banque, imaginez celles-ci comme des investissements sur du long terme. Notre recommandation : trouver un juste milieu entre l’achat du neuf et de seconde main.