La ventilation du logement est primordiale pour garantir un air sain à l’intérieur, d’autant plus aujourd’hui, du fait des bâtiments de plus en plus étanches qui laissent peu passer l’air. La VMC est l’équipement indispensable en la matière. Les combles constituent le lieu idéal pour l’installation du cœur de l’appareil, c’est-à-dire le groupe d’extraction.

Maison bien ventilée, air pur assuré

Aérer et ventiler son intérieur est indispensable. Cela permet d’évacuer les polluants et l’humidité qui s’y accumulent : COV (composés organiques volatiles), la poussière, l’humidité et ce qui en découle (moisissures, condensation, champignons…), les acariens… Ils sont issus notamment de l’activité humaine, des produits d’entretien, mais aussi des meubles et éléments de décoration, ou encore des animaux de compagnie. La pollution de l’air intérieur peut ainsi causer des problèmes de santé pour les occupants, mais également endommager le bâtiment lui-même. Il est donc indispensable de ventiler quotidiennement son intérieur. Une priorité d’autant plus importante avec l’amélioration de l’enveloppe des bâtiments, qui laissent de moins en moins passer l’air – les parois étant étanches et bien isolées. Il faut donc aérer manuellement le logement chaque jour, au moins 10 minutes. Et installer un système de ventilation automatique, une VMC, Ventilation Mécanique Contrôlée.

Les combles, un emplacement idéal pour installer le caisson de la VMC.

Une VMC dans les combles perdus

La ventilation mécanique contrôlée, qu’elle soit à simple ou double flux, est le plus souvent installée dans les combles, plus particulièrement les combles perdus. C’est en effet l’endroit idéal, du fait de l’espace disponible, de l’éloignement des pièces à vivre et de la proximité avec l’extérieur via le toit. La VMC peut ainsi être installée dans les combles perdus lors d’une rénovation, ou encore dans les combles lors de leur aménagement. Cette localisation peut aussi, naturellement, être retenue dès la construction de la maison. Dans les combles perdus, le caisson (autrement dit le groupe d’extraction) est suspendu, éloigné des pièces calmes. Le fonctionnement de l’appareil est de ce fait insoupçonnable pour les occupants !

Une VMC dans les combles aménagés

Si les combles sont aménagés, il est nécessaire d’installer la VMC dans un espace non aménagé, comme les rampants – situés sous la partie la plus inclinée du toit. L’installation est un gage d’efficacité et doit donc être réalisée par un professionnel. Par exemple, si les gaines de la VMC ne sont pas isolées, particulièrement dans les combles perdus, de la condensation peut se créer si la température extérieure est très basse ou si l’appareil ne fonctionne pas. Il s’agit aussi de respecter la norme, le DTU (Document technique unifié) prévoyant par exemple que le diamètre de la gaine en sortie de toiture, soit identique à celui en sortie de caisson. Il existe bien sûr différents modèles de VMC, dont certains sont particulièrement adaptés aux combles, comme la gamme Flex d’Atlantic.

Perrine Roux © AdC

A lire aussi dans le Magazine :