Un logement bien ventilé est indispensable au confort et à la santé de ses occupants. Quelle est la réglementation en la matière ? Comment choisir son équipement et comment optimiser son fonctionnement ? Nous faisons le point sur vos questions.

La ventilation est-elle obligatoire ?

Elle l’est ! Depuis 1955, plusieurs décrets et arrêtés imposent l’installation d’un système d’aération par pièce. Le décret du 24 mars 1982 établit que « l’aération des logements doit pouvoir être générale et permanente », que « le système d’aération doit comporter des entrées d’air dans toutes les pièces principales » et « des sorties d’air dans les pièces de service, au moins dans les cuisines, les salles de bains ou de douches ». Des débits d’air minimum sont à respecter. Selon l’Observatoire de la Qualité d’Air, l’air intérieur est 5 à 10 fois plus pollué qu’à l’extérieur, d’où la nécessité de bien ventiler !

Comment choisir sa ventilation ?

Le choix du système de ventilation diffèrera selon votre type d’habitation (ancien, neuf, appartement ou maison). En rénovation, mettre en place une ventilation mécanique contrôlée (VMC) simple flux autoréglable est une solution qui permet d’assurer un renouvellement d’air constant, pour un budget réduit. La VMC simple flux hygroréglable, dont le fonctionnement est modulé en fonction du taux d’humidité, est plus confortable et efficace. Si vous en avez la possibilité, une VMC double flux est la solution la plus performante et économe en énergie puisqu’elle limite les déperditions de chaleur lors du renouvellement d’air. Dans le neuf ou dans le cadre d’une rénovation, la VMC double flux est à privilégier.

Où installer sa VMC ?

En appartement ou maison, le moteur d’une VMC peut être installé dans un faux-plafond ou encore dans des combles. Ce moteur est relié par des gaines aux bouches d’extraction, placées dans les différentes pièces à traiter (salle de bain, cuisine…). Tout ceci peut être dissimulé dans des faux-plafonds. Une évacuation de l’air doit être prévue (conduit de cheminée inutilisé ou ouverture dans la façade, si besoin).

Quand changer les filtres de sa ventilation ?

Pour garantir un fonctionnement optimal à votre installation de VMC, il est conseillé de remplacer une fois par an les filtres. Vous pouvez trouver les filtres VMC Atlantic dans la boutique qui leur est dédiée. Leur niveau d’encrassement doit être vérifié tous les six mois environ – cela varie selon la situation de votre logement et le niveau de pollution de l’air.

Faut-il éteindre la VMC pendant une absence ?

Comme indiqué plus haut, la règlementation impose une ventilation constante des logements. Si vous pouvez (et avez tout intérêt) à couper votre chauffe-eau avant une absence prolongée, il n’en est pas de même avec votre VMC. Cela entraînerait une stagnation des polluants intérieurs. En outre, les moteurs présents dans les caissons ne sont pas conçus pour être arrêtés et redémarrés régulièrement. Une fois installée, votre VMC ne prendra donc jamais de congés !

Noëlle Hermal © AdC – L’Agence de Contenu

A lire aussi dans le Magazine :