FAQ pompe à chaleur : les réponses à vos questions !

  • Publié le 13.09.2021
  • Temps de lecture : 3 min

Pourquoi la pompe à chaleur (PAC) est-elle considérée comme un chauffage écologique ? Est-elle bruyante ? Peut-on l’installer dans une région très froide ? Bénéficie-t-on forcément d’aides financières pour son acquisition ? Passage en revue des grandes interrogations concernant la pompe à chaleur.

Pourquoi la pompe à chaleur est-elle écologique ?

Depuis quelques années, la PAC fait beaucoup parler d’elle dans le secteur de la rénovation énergétique et du confort thermique. Et pour cause, son fonctionnement la rend particulièrement adaptée aux normes actuelles (et futures) de la construction, qui tendent vers une exigence environnementale de plus en plus marquée. La pompe à chaleur est écologique car elle exploite les calories que l’on trouve naturellement et gratuitement dans l’air, l’eau ou le sol. Une source d’énergie gratuite et renouvelable. Son fonctionnement participe ainsi à la réduction des gaz à effet de serre. A titre indicatif, une PAC rejette trois à quatre fois moins de dioxyde de carbone qu’une chaudière traditionnelle ! En outre, pour chaque kilowatt consommé par la pompe à chaleur, l’installation restitue 3 à 5 kW de chaleur.

La pompe à chaleur est-elle bruyante ?

La PAC possède de nombreux atouts (performance, économies d’énergie, respect environnemental) mais son unité extérieure émet effectivement un bruit de fond. A titre d’exemple, l’unité extérieure de la PAC Alféa Extensa A.I d’Atlantic possède un niveau sonore de 41 dB(A), ce qui correspond au bruit d’un réfrigérateur. Cependant, comme son nom l’indique, l’unité extérieure se trouve le plus couramment dans le jardin, sur la terrasse, voire le balcon, ce qui limite la gêne des habitants. Une pose dans les règles de l’art limite aussi largement les risques de nuisances sonores. Le professionnel choisira le meilleur emplacement pour éviter la propagation du bruit (en prévoyant un espace de 40 à 50 cm entre l’unité extérieure et le mur, en n’orientant pas ses ventilateurs vers les habitants proches, en posant des plots antivibratils…). Enfin, sachez que des solutions d’intégration et d’insonorisation telles que Wall In, existent pour réduire au maximum les désagréments et optimiser l’installation aussi bien sur le plan sonore qu’esthétique.

Installer une pompe à chaleur dans une région très froide ?

La pompe à chaleur Alféa Extensa Duo A.I d’Atlantic, performante et économe en énergie.

Certaines régions de France peuvent connaître des températures régulièrement négatives en hiver. C’est le cas par exemple du Jura, du Doubs, des Ardennes, du Morvan, des Pyrénées ou encore du Massif Central. Les pompes à chaleur peuvent parfaitement assurer le chauffage de votre logement si les températures extérieures atteignent -10°C. Les modèles les plus performants resteront efficients jusqu’à -25°C ! Pour garantir le confort des habitants en continue, la plupart des pompes à chaleur sont en outre dotées d’un appoint électrique qui se déclenche automatiquement en période de grand froid pour prendre le relais.

Choisir une pompe à chaleur aérothermique ou géothermique ?

Les PAC aérothermique exploitent les calories présentes dans l’air tandis que le fonctionnement de la PAC géothermique repose sur l’utilisation des calories présentes dans le sol. La plupart des pompes à chaleur adoptées en rénovation sont aérothermiques. Plus simples et rapides à installer, elles peuvent venir en relève de chaudière – c’est-à-dire en complément d’une chaudière existante – ou fonctionner seules, si le COP (Coefficient de performance énergétique) est élevé. Les PAC géothermiques, plus économes en énergie, sont plutôt adaptées à la construction neuve en raison des autorisations administratives nécessaire requises pour le forage et captage. Les travaux sont plus importants.

Bénéficie-t-on forcément d’aides financières pour acheter une PAC ?

La pompe à chaleur est une solution de confort thermique (chauffage et eau chaude sanitaire) particulièrement soutenue par l’Etat. Plusieurs dispositifs d’aides financières permettent d’accompagner les particuliers dans leur projet de rénovation énergétique. Si le montant des aides est parfois assujetti au niveau de ressources du foyer (MaPrimeRénov’, Prime Coup de pouce Chauffage, Chèque énergie, aides d’Action Logement…), d’autres peuvent sont accessibles à tous (éco-prêt à taux zéro, TVA réduite à 5,5%). Pour préparer au mieux votre projet, prenez contact avec un conseiller du réseau FAIRE : il vous indiquera précisément le montant pouvant vous être alloué !

Et pour en savoir plus sur le fonctionnement de la PAC, n’hésitez pas à consulter le « guide pompe à chaleur » réalisé par Atlantic.

Noëlle Hermal © AdC – L’Agence de Contenu

A lire aussi dans le Magazine :