La pompe à chaleur a le vent en poupe et pour cause. Cette solution de chauffage et rafraîchissement du logement est à la fois performante, économique et respectueuse de l’environnement. Vous aimeriez vous lancer dans un projet d’installation mais hésitez sur la bonne période pour le faire ? Passage en revue des points à prendre en compte.

Installer une PAC : on fait le point sur les aides

De nombreux particuliers choisissent la pompe à chaleur dans leur logement neuf ou dans le cadre d’une rénovation. Ainsi, en 2019, 95 000 PAC ont été installées, le « coup de pouce chauffage » ayant joué un rôle d’accélérateur. Le premier réflexe avant de se lancer dans la planification d’un achat est de passer en revue les aides financières auxquelles vous pouvez prétendre. Elles sont nombreuses et varient selon votre niveau de revenus, le nombre d’habitants dans votre foyer et votre logement (neuf ou en rénovation) : MaPrimeRénov’, Certificat d’Economie d’Energie, éco PTZ, chèque énergie… En vérifiant votre éligibilité à ces dispositifs, vous définirez plus précisément votre budget et serez ainsi en mesure de choisir le modèle de pompe à chaleur adapté à vos besoins et possibilités !

PAC et isolation : on hiérarchise les travaux

Si votre projet d’installation d’une pompe à chaleur s’inscrit dans le cadre d’une rénovation, il est judicieux de planifier avant toute chose les travaux d’isolation éventuels. De fait, d’importantes déperditions de chaleur sont observées dans les logements mal isolés : 30% de ces pertes de chaleur s’effectuent par la toiture, 25% par les murs et 13% par les fenêtres. Planifiez donc votre rénovation thermique avant d’installer votre pompe à chaleur afin de bénéficier au maximum de ses performances et économiser de l’énergie !

La pompe à chaleur aérothermique Loria d’Atlantic, ultra compacte.

Installation de PAC : pensez au désembouage

Pour poser une pompe à chaleur dans votre maison, dans des conditions optimales, pensez à faire réaliser le désembouage des installations de chauffage central. Cette technique vise à nettoyer les dépôts de boue accumulés au fil des années dans les canalisations. Ces boues sont le résultat de l’entartrage, de la corrosion mais également du développement des micro-organismes. Votre installation, ainsi débarrassée des impuretés, permettra un raccordement optimal de la pompe à chaleur.

En quelle saison poser une pompe à chaleur ?

Selon les modèles de PAC, la durée du chantier oscille de 2 à 5 jours en moyenne pour une pompe à chaleur aérothermique. Une PAC géothermique implique un chantier plus long puisque des forages doivent être effectués dans le jardin. Pour votre confort, planifiez de préférence l’installation de la pompe à chaleur au printemps, voire en été : les artisans auront davantage de disponibilités. A noter : pour bénéficier des aides financières, il sera nécessaire de faire appel à un professionnel certifié RGE (Reconnu Garant de l’Environnement). Pour vous aider à choisir votre installateur de PAC, pensez à l’outil de recherche « Mon Installateur » développé par Atlantic !

Noëlle Hermal © AdC – L’Agence de Contenu

A lire aussi dans le Magazine :