En cette période particulière de confinement, peut-être aurez-vous besoin de faire appel à un artisan à votre domicile pour effectuer une installation ou réparation urgente ? C’est possible mais quelques précautions sont à adopter. On fait le point !

La France et bon nombre de pays dans le monde ont pris des mesures de confinement pour leurs populations. Pour autant, la vie continue et les réparations ou remplacements d’équipements de confort thermique peuvent survenir… Si vous avez besoin de faire intervenir un plombier, un électricien ou un chauffagiste, des précautions sont à prendre pour votre santé et celle de l’artisan. L’Organisme professionnel de prévention du bâtiment et des travaux publics a rédigé un guide sanitaire validé par les ministères de la Transition écologique et solidaire, de la Ville et du Logement, des Solidarités et de la Santé, et du Travail. Ce guide rappelle la nécessité de respecter la distanciation entre personnes (au moins un mètre), le porte de masques, gants et lunettes par le professionnel. Permettre l’accès à un point d’eau avec savon et essuie-main jetable est aussi nécessaire de la part des particuliers.

Si vous ou l’un des habitants de votre logement est atteint par le COVID-19 – ou présente des symptômes le laissant supposer – il est en outre obligatoire de le signaler avant toute intervention : le protocole d’intervention est alors renforcé et doit se limiter aux urgences (privation de chauffage, ballon d’eau chaude en panne, machine à laver hors service…) afin d’éviter au maximum les contaminations. Lors du rendez-vous, tenez vos distances, utilisez votre propre stylo en cas de besoin. Et désinfectez les surfaces touchées par l’artisan après son départ.

Réparations et COVID-19 : décryptez le devis

Les interventions en période de confinement génèrent des surcoûts pour les entreprises (fourniture au personnel de masques, gel hydroalcoolique, etc.), les frais de main d’œuvre peuvent donc être majorés. Il n’existe pas d’encadrement légal. Veillez donc à bien lire le devis avant de le signer et en cas de facturation excessive, n’hésitez pas à faire jouer la concurrence. Si votre installateur habituel est indisponible et que l’intervention n’est pas urgente, il est préférable d’attendre la reprise d’activité !

Noëlle Hermal © AdC – L’Agence de Contenu

A lire aussi dans le Magazine :