Si vous possédez une chaudière, il est important de la faire entretenir régulièrement. Focus sur les trois raisons clés de signer un contrat d’entretien.

Raison n°1 : Parce que c’est obligatoire !

Que vous soyez locataire ou propriétaire, vous avez l’obligation de faire intervenir un professionnel une fois par an pour entretenir votre chaudière. Et ce, quel que soit votre type d’équipement, que votre chaudière soit au gaz, au fioul, à bois ou encore hybride. Pour ce faire, contactez un professionnel reconnu. N’hésitez pas à demander des devis pour faire votre choix. Une fois l’artisan choisi, souscrivez un contrat annuel si vous avez tendance à être tête en l’air. Cela vous évitera d’oublier de le contacter l’année suivante !

Faire entretenir sa chaudière, c’est avant tout une question de sécurité.

Raison n°2 : Parce qu’il en va de votre sécurité

Faire venir un professionnel pour entretenir votre chaudière, c’est le gage d’une installation sécurisée. Votre chaudière se trouve dans votre maison. Il est donc primordial de vous assurer qu’elle fonctionne bien et qu’elle ne présente aucun risque pour vous et votre famille. Votre professionnel pourra par exemple déceler des problèmes de fuite de monoxyde de carbone. D’ailleurs, en cas de sinistre, votre assurance vous demandera une attestation de passage. Celle-ci vous est remise chaque année par votre professionnel, à la fin de sa visite. A conserver précieusement !

Raison n°3 : Parce qu’il en va de la performance de votre chaudière

Le mieux est de faire venir un professionnel avant la période de chauffe, donc avant la remise en route de votre chauffage. Il s’assurera du bon fonctionnement de votre chaudière, selon des critères stricts : vérification des émissions de polluants, nettoyage du corps de chauffe, contrôle des organes de sécurité, contrôle de ses performances énergétiques… Bon à savoir : l’entretien annuel de votre chaudière allonge la durée de vie de votre équipement, réduit les risques de pannes, et vous permet de réaliser des économies d’énergie sur le long terme.

Aurélie Charpentier © AdC – L’agence de contenu

A lire aussi dans le Magazine :