Selon l’Ademe, nous consommons en moyenne 143 litres d’eau potable par personne et par jour. C’est beaucoup, d’autant qu’une très faible partie est dédiée à la boisson et à l’alimentation. Récupérer l’eau de pluie est donc une bonne idée pour économiser intelligemment.

Alerte au gaspillage de l’eau !

Le constat est clair : seulement 7% de l’eau potable consommée chaque jour sert à la préparation des repas et à la boisson. 20% est utilisée pour les WC, 6% pour les usages domestiques divers, 6% pour l’arrosage du jardin et le lavage de la voiture… Autant d’usages qui pourraient être couverts, en large partie par de l’eau de pluie. Cette ressource gratuite peut vous permettre de réaliser des économies puisque le prix moyen de l’eau potable, dans les communes avec assainissement collectif, est de 3,98€ TTC par mètre-cube. En recueillant l’eau pluviale, il est possible de réduire votre facture de près de 40% ! Douce, non calcaire, dénuée de chlore et pesticide, cette eau venue tout droit du ciel préserve les nappes phréatiques.

Comment récupérer l’eau de pluie ?

Si vous vivez dans une maison avec un espace extérieur, il est aisé d’installer un réservoir d’eau de pluie. Un collecteur à filtre peut être installé sur un tuyau de descente d’eau pluviale, avec un récupérateur à proximité.  Le filtre a l’intérêt de retenir les feuilles mortes et autres particules indésirables. Ce système, simple à aménager, est à placer à l’ombre si possible. Pensez à bien nettoyer et désinfecter le récupérateur ainsi que le filtre, chaque année. Le réservoir enterré est une autre option mais il nécessite davantage de place et de travaux.

Bon à savoir : certaines communes proposent des subventions pour l’installation de cuve de récupération des eaux de pluie. Prenez contact avec votre mairie pour en savoir plus !

Noëlle Hermal © AdC – L’Agence de Contenu

A lire aussi dans le Magazine :