5 choses à savoir sur la colocation

  • Publié le 01.08.2022
  • Temps de lecture : 2 min

Que vous quittiez le domicile familial pour vos études ou que vous décidiez de déménager à l’aube d’une nouvelle vie, la colocation est souvent une option très appréciée. Plus économique, elle permet de ne pas vivre seul, d’occuper un logement plus spacieux tout en supportant les charges à plusieurs ! Et pourquoi pas, dès lors, tenter cette aventure avec des amis ? Bien se connaître, avoir des affinités sont autant d’atouts qui pourraient faire de cette colocation un souvenir inoubliable !

À l’occasion de la journée internationale de l’amitié, la rédaction de Bien Chez Moi n’a pas résister à l’idée de partager ses 5 règles d’or avant d’emménager en colocation avec vos amis !

AVANT DE DÉMÉNAGER

1/ Bien choisir ses colocataires

Vivre avec ses amis peut faire rêver bien sûr, mais aussi peut vite se transformer en cauchemar. L’idéal est de s’installer avec des personnes ayant un rythme de vie similaire au vôtre pour éviter les situations délicates. Ainsi, si vous êtes plutôt couche-tôt il est peu recommandable de vous installer avec des amis extrêmement fêtards.

2/ Trouver un logement

Afin de trouver un logement qui convienne à tous, il est important de définir le budget de chacun en calculant bien en amont les factures de loyer et de charges (électricité, eau, gaz, internet, téléphone…), les assurances habitation et la taxe d’habitation.

Afin d’alléger les dépenses, vous pouvez aussi vous orienter vers un meublé.

Il faut ensuite s’assurer que le logement corresponde aux attentes de chacun : sa localisation, sa distribution (le nombre de pièces dont il dispose), mais aussi ses équipements (type de chauffage, ballon d’eau chaude …)

Pensez aussi à vérifier qu’il plaise à tout le monde en termes d’ergonomie (suffisamment de toilettes, des espaces communs et des espaces privés…).

Ampoule

Bon à savoir !

Sachez qu’il existe des aides au logement. Pour savoir comment en bénéficier, rendez-vous sur le site service-public.fr.

3/ Connaître les particularités du bail de colocation

Le bail peut être unique, c’est-à-dire signé avec le propriétaire et l’ensemble des futurs résidents, ou individuel, à savoir conclu entre chaque locataire et le propriétaire.

Certains baux de colocation peuvent inclure une clause de solidarité. Cette dernière mentionne que chacun des occupants est responsable de la totalité du loyer. En cas d’impayé, le propriétaire peut se retourner contre un des locataires pour exiger son dû.

L’état des lieux doit être effectué et signé par les colocataires et le propriétaire.  

APRÈS L’INSTALLATION

4/ Entretenir les pièces communes

La répartition des tâches ménagères peut souvent être source de conflit. Afin de faciliter l’entente et garder une bonne organisation régie par des règles de vie, vous pouvez noter les tâches ménagères de chacun et effectuer un roulement, dans un tableau ou sur une feuille accrochée au mur.

Veillez aussi à ne pas surcharger les pièces communes de vos affaires pour garder un espace accueillant et plaisant pour tous.

5/ Décorer la pièce à vivre

Lorsque l’on déménage, on a souvent envie de créer son cocon avec une nouvelle décoration. Mais attention, vous n’êtes pas seul(e) et vos goûts ne sont pas forcément ceux de tous. Si vous souhaitez ajouter votre touche personnelle dans le salon, demandez l’avis de vos colocataires et sachez faire des concessions !

Si vous souhaitez décorer sans pour autant renoncer à votre caution, découvrez notre article ici.

Maintenant que vous en savez un peu plus sur les colocations, on vous souhaite bonne chance pour la recherche de votre logement de rêve (à partager) !