le-magazine-atlantic-Produits-entretienLes produits de nettoyage sont de faux amis : mal sélectionnés ou mal utilisés, ils peuvent être nocifs pour la santé. Voici donc quelques conseils pour limiter leur impact négatif sur la qualité de l’air intérieur.

Agressifs

Préférez des produits d'entretien bio ou naturels afin de limiter les sources polluantes chez vous.  (Fotolia © Africa Studio)

Préférez des produits d’entretien bio ou naturels afin de limiter les sources polluantes chez vous.
(Fotolia © Africa Studio)

La plupart des produits ménagers contiennent des aldéhydes, composés organiques dont certains sont classés cancérigènes ou soupçonnés de l’être. A leur passif : affections respiratoires, allergies, fatigue, maux de tête et moindre immunité.

Or les poudres de lavage, les détartrants, les spray pour les vitres et autres décap-four et bombes dépoussiérantes sont inhalés en grande quantité et entrent en contact avec la peau et les yeux. Leur composition fait frémir : phosphates, soude caustique, carbonate, acides variés (sulfurique, phosphorique…) et additifs divers (épaississants, parfums et colorants). Un cocktail à manier avec précaution et à tenir à distance des enfants.

Attention à l’ammoniac

Composé chimique dangereux, l’ammoniac est présent dans de nombreux produits d’entretien. Il émet des gaz toxiques irritants pour les bronches et les poumons. A ne surtout pas mélanger avec de l’eau de javel.

Adopter les bons gestes

– Renouveler l’air intérieur régulièrement

  • ouvrir les portes et les fenêtres de 5 à 15 minutes, une à deux fois par jour (en particulier avant et après avoir fait le ménage ou une lessive); pour tout savoir sur l’aération: Aérer, oui, mais pourquoi ventiler ?
  • ventiler sa maison ou son appartement: si aérer permet de renouveler l’air ponctuellement et seulement dans une pièce, la Ventilation Mécanique Contrôlée (VMC), quant à elle, permet des débits d’air constants pour un air intérieur renouvelé partout et tout le temps. Plus d’information sur la VMC : La VMC double flux, pour quoi faire ?

Le bon rituel pour faire le ménage

  • se limiter aux produits d’entretien indispensables
  • respecter les doses préconisées par la notice
  • stocker les produits hors de portée des enfants (de préférence dans un endroit aéré)
  • ne pas mélanger les produits (exemple : l’eau de javel distillée avec un détartrant dégage du chlore, gaz irritant)
  • si l’on souhaite traiter ses plantes avec des pesticides, aller à l’extérieur 

Savoir acheter

–  Bien lire l’étiquette, où l’on trouve :

  • les symboles de danger signalent les produits nocifs, irritants, inflammables,toxiques… ;  
  • la composition du produit ;
  • le mode d’emploi.

 

– Repérer les labels

Pastille Recyclage Garanti Eco-systemesDeux labels offrent la garantie d’un produit limitant son impact sur l’environnement : NF Environnement, créé en 1991, et Ecolabel Européen, créé en 1992. Objectif : adopter un comportement de consommateur éco-responsable.

– Se fier aux odeurs…dans une certaine mesure

Les émanations de certains produits d’entretien, mais aussi de la peinture ou des colles, peuvent dégrader la qualité de l’air intérieur. Tous les produits odorants dégagent ainsi des COV (composés organiques volatiles), dont certains peuvent être toxiques. Mais à l’inverse, attention aussi aux parfums d’ambiance, aux cosmétiques et à l’odeur artificielle du neuf et du propre… 

Mais comment faisaient nos grand-mères ?

– Le vinaigre blanc est très efficace contre les traces de calcaire et c’est un antiseptique.

– Le savon noir est un dégraissant puissant, qui ne mousse pas et s’utilise sur les surfaces résistantes.

– Le bicarbonate de soude, légèrement abrasif, aide à récurer (mélangé, le cas échéant, avec un peu de liquide vaisselle) et à désodoriser.

– Les huiles essentielles sont dotées de nombreuses propriétés désinfectantes et antibactérienne, surtout celles citées en “ingrédients du désinfectant universel“. 

Pour aller plus loin

L’air intérieur, mon meilleur ennemi

Un Grenelle de l’environnement bien timide

La VMC double flux, pour quoi faire ?

Les solutions Atlantic

– Découvrir toutes les solutions de ventilation d’Atlantic 


Sources

– INPES (Institut national de prévention et d’éducation pour la santé)
Ademe (Agence de l’environnement et de la maîtrise de l’énergie)