On l’oublie encore trop souvent, mais la qualité de l’air intérieur de votre logement est clé pour votre santé et celle de votre famille, en particulier celle des jeunes enfants. Ceux-ci sont en effet plus sensibles que les adultes à l’air qu’ils respirent. Leur système immunitaire, notamment, est plus fragile. Mais pas de panique ! Assainir l’air intérieur que respire votre petite famille est plutôt simple. Il vous faut juste acquérir les bons réflexes.

Conseil n°1 : Tout d’abord, aérez quotidiennement la chambre d’enfant. Laissez les fenêtres grandes ouvertes tôt le matin et/ou le soir, lorsque l’air extérieur est le moins pollué. Et ceci, quelle que soit la saison.

Conseil n°2 : Pensez à changer régulièrement les couvertures, draps et autres taies d’oreillers, surtout si votre enfant est asthmatique ou allergique. Dans ce cas, limitez les coussins et tout autre produit textile pouvant accumuler de la poussière. S’ils sont jolis, ils nuisent à la qualité de l’air.

Conseil n°3 : Bannissez la moquette dans la chambre de vos enfants ! Véritable nid à poussière et à acariens, la moquette est à proscrire. Si vous installez un tapis, nettoyez-le régulièrement.

Les enfants sont plus sensibles que nous, il est donc essentiel de les préserver en ventilant efficacement leur chambre.

Conseil n°4 : Choisissez bien les matériaux présents dans la chambre d’enfant. Optez pour de la peinture labellisée A+ qui émet moins de COV (Composés Organiques Volatiles), et évitez tous produits contenant des solvants. Les produits de bricolage peuvent être particulièrement nocifs pour votre air intérieur. Comparez bien les étiquettes présentes sur ces produits afin de faire le bon choix. Ces étiquettes indiquent notamment le niveau d’émission en polluants volatils. Pour vos meubles, il est conseillé de limiter le bois aggloméré et de lui préférer le bois massif.

Conseil n°5 : Bannissez les produits d’entretien chimiques de la chambre de vos enfants ! Préférez-leur les produits bio et les méthodes de nettoyage de nos grands-mères, bien plus naturels que les produits industriels. Rien de mieux que du vinaigre blanc, du bicarbonate de soude, du citron ou encore du savon noir ! Ces produits sont bien meilleurs pour votre environnement, et sont en outre plus économiques.

Conseil n°6 : Installez une VMC (Ventilation Mécanique Contrôlée) performante, avec une préférence pour un système double flux bénéficiant de filtres bloquant l’entrée des pollens, polluants, poussières et autres nuisibles à la qualité de l’air intérieur. Particulièrement efficace, la VMC double flux réchauffe en plus l’air entrant, vous permettant de réaliser des économies d’énergie.

Conseil n°7 : Empêchez l’entrée de la chambre d’enfant à vos animaux domestiques, surtout si votre enfant est allergique ou asthmatique. Poils et salive sont des facteurs allergènes. Votre enfant aura tout le loisir de jouer avec votre chat ou votre chien dans les autres pièces de la maison.

Conseil n°8 : Ne surchauffez pas la chambre de vos enfants. Ceci engendrera une prolifération des acariens et nuira au sommeil des petits. 17 °C suffit amplement dans une chambre. Et si vous devez investir dans de nouveaux radiateurs, c’est bien dans la chambre de vos enfants. Otez les vieux convecteurs générant un air trop sec, et optez pour des radiateurs chaleur douce, assurant une bonne qualité d’air et une température homogène dans la pièce.

Conseil n°9 : Enfin, même si cela paraît une évidence, ne fumez pas dans votre maison. Préférez le balcon ou le jardin. Vos enfants vous en remercieront !

Aurélie Charpentier © AdC – L’agence de contenu

A lire aussi dans le Magazine :