L’été, vous ouvrez plus facilement les fenêtres en grand ! Non seulement pour rafraîchir votre logement, mais aussi pour améliorer votre qualité d’air intérieur. Reste que ce n’est pas suffisant pour contrer la pollution de l’air, parfois forte en cette saison. Avoir un système de ventilation performant est essentiel pour bien aérer sa maison. Décryptage.

Pourquoi aérer sa maison ?

En été, ouvrir les fenêtres est un geste tout naturel. L’aération de la maison permet de rafraîchir vos pièces. Ce geste tout simple participe aussi à la bonne qualité de votre air intérieur. Mais attention aux pics de pollution, particulièrement fréquents en cette saison ! En aérant, vous faites rentrer des particules nocives à votre santé et à celle de votre famille, en particulier les jeunes enfants.

Il ne faut cependant pas arrêter d’aérer en cas d’alerte pollution. Ouvrez vos fenêtres lorsqu’il y a moins de circulation et que les températures sont encore basses pour limiter l’entrée des pollens dans votre logement. Le mieux : le matin au réveil et le soir à la nuit tombée.

Et veillez à ne pas engendrer de pollution intérieure supplémentaire en limitant les activités de bricolage par exemple, ou en évitant d’utiliser des produits d’entretien toxiques. Préférez les méthodes naturelles de nettoyage (savon noir, vinaigre blanc…), neutres pour votre air intérieur.

Aérer sa maison est nécessaire, bien la ventiler avec une VMC est indispensable !

Principe d’une VMC et pollution, comment ça marche ?

Si ouvrir les fenêtres est indispensable, il faut aussi penser à installer un système VMC performant dans votre maison. Cela contribuera à améliorer votre qualité d’intérieur, notamment en cas de fortes chaleurs et donc en période de pics de pollution.

Une ventilation mécanique contrôlée (VMC) rejette à l’extérieur l’air vicié présent dans vos pièces humides (salle de bains, WC, cuisine) et fait entrer de l’air neuf filtré dans vos pièces de vie (salon, salle à manger). Il existe plusieurs types de VMC : simple flux, hygroréglable, double flux… Quelle VMC choisir ? L’avantage de la  VMC double flux est de récupérer les calories présentes dans l’air pollué et de les réinjecter dans l’air neuf. Cela vous permet de belles économies d’énergie. Autre point fort de la ventilation double flux, elle rafraîchira l’air entrant dans vos pièces de vie, contribuant ainsi à votre bien-être l’été. Mais tout dépend de votre budget. Renseignez-vous auprès d’un installateur : il vous aiguillera vers le modèle le plus adapté à vos besoins et moyens.

Système VMC : un allié pour la qualité d’air intérieur

Sachez que les VMC disposent de filtres retenant les pollens, les allergènes, les polluants extérieurs ou encore les particules fines. Certaines sont également dotées de filtres anti-odeurs. Votre air est ainsi débarrassé des substances nocives à votre santé grâce à un filtrage et à un brassage régulier.

Pensez enfin à bien entretenir vos bouches d’aération afin d’optimiser le fonctionnement de votre VMC l’été. Un nettoyage est conseillé deux fois par an minimum. Et n’oubliez pas de changer vos filtres une fois par an ! Des filtres encrassés nuiront au bon fonctionnement de votre ventilation.

Aurélie Charpentier © AdC

Les solutions Atlantic :

A lire aussi dans le Magazine :