Ventilation et changement de fenêtre : quelles précautions prendre ?

  • Publié le 18.12.2020
  • Temps de lecture : 2 min
  • ♥ 0 réaction

En optant pour du double ou triple vitrage, vos fenêtres, plus étanches, limitent automatiquement les déperditions énergétiques. Mais saviez-vous que ce changement déséquilibre la bonne ventilation de votre logement ?

Dans une maison ancienne non isolée, l’aération de votre logement se fait grâce à une circulation d’air non contrôlée. Ceci signifie que l’air intérieur s’échappe par les combles, les murs mais aussi les fenêtres, dont l’étanchéité n’est pas optimale. On estime d’ailleurs une perte de chaleur de 10 à 15% due aux fuites d’air au niveau des fenêtres.

En rénovation, troquer vos vielles fenêtres pour des nouveaux modèles étanches vous procure immédiatement un meilleur confort acoustique et thermique. Mais une bonne étanchéité est aussi synonyme d’une moins bonne aération. Pour préserver la qualité de l’air intérieur, évacuer l’humidité, les polluants, les allergènes et éviter une dégradation de votre logement, une bonne ventilation est indispensable.

Aérer et choisir les bonnes fenêtres

Le premier réflexe à adopter est d’aérer chaque jour votre logement en ouvrant grand vos fenêtres pendant 10 minutes au minimum.

Certaines fenêtres sont directement équipées d’une grille d’aération mais sachez que vous pouvez les rajouter vous-même si vous êtes un brin bricoleur. Les grilles d’aération peuvent être : réglables (vous réglez vous-même le débit), autoréglables (le débit s’ajuste en fonction du vent), hygroréglables (l’aération se gère seule en fonction du taux d’humidité) ou encore acoustique (un isolant est ajouté pour vous protéger des nuisances externes).

Choisir une fenêtre oscillo-battante est une autre solution judicieuse. Ce modèle de fenêtre permet de créer une petite ouverture de 3mm pour « micro-aérer » chaque pièce tout en limitant les déperditions de chaleur.

Vérifier l’efficacité de votre ventilation actuelle

Toutes les solutions pour renouveler l’air intérieur listées ci-dessus fonctionnent mais rien ne remplace un bon système de Ventilation Mécanique Contrôlée pour garantir un confort thermique et acoustique optimum ! D’ailleurs dans le neuf, l’installation d’une VMC est obligatoire. Prenez conseil auprès de votre installateur. Il sera à même de vous confirmer si votre système de ventilation actuel reste adapté à votre logement après la pose de vos nouvelles fenêtres.

Détalonner vos portes

Le détalonnage consiste à laisser un passage de 20 mm sous chaque porte afin de laisser circuler l’air librement d’une pièce à l’autre. Cette technique toute simple vous garantit un excellent fonctionnement de votre VMC. Une précaution également utile à suivre, après le changement de vos fenêtres.

Stéphanie Agnès © AdC – L’Agence de Contenu

A lire aussi dans le Magazine :