Energie coûteuse et polluante, le fioul domestique est dans le collimateur du Gouvernement. A partir du 1er janvier 2022, l’installation d’une chaudière au fioul dans les logements sera même interdite. Comme alternative, en construction ou rénovation, vous pouvez choisir d’installer une pompe à chaleur (PAC). Plus écologique et performante, la PAC peut vous aider à faire de belles économies.

Quel est le budget pour se chauffer avec une chaudière fioul ?

L’un des désavantages du fioul est son prix et surtout, sa volatilité… Difficile de prévoir son budget à l’avance ! Comptez actuellement 8 cts du kWh pour le fioul. Les foyers qui utilisent encore le fioul domestique (3,5 millions) ont dépensé en moyenne de 2 108 € pour leur budget chauffage annuel en 2020. C’est beaucoup par rapport à la moyenne nationale de 1 684 €, tous types de chauffages confondus.

Quelles économies réaliser en remplaçant une chaudière fioul par une PAC ?

Une pompe à chaleur utilise les énergies renouvelables pour vous chauffer. Selon le modèle de PAC installé, elle puise les calories naturellement présentes dans l’air, l’eau ou le sol et les restitue ensuite en chaleur. Cette énergie verte est bien-sûr gratuite mais une PAC a aussi besoin d’électricité pour fonctionner. Selon son COP (coefficient de performance), une PAC utilise par exemple 1 kWh d’électricité pour restituer 3kWh de chauffage pour un COP 3 ou bien 1 kWh d’électricité pour 4 kWh de chauffage, pour un COP 4.

Malgré ce COP, le budget électricité annuel d’une PAC reste difficile à estimer. Il varie selon le dimensionnement de votre PAC, les températures extérieures, l’isolation de votre logement et la surface à chauffer. Sachez toutefois que L’ADEME évalue son coût de fonctionnement entre 3 et 7€/m2. En remplaçant votre chaudière au fioul par une pompe à chaleur, vous pouvez donc réaliser de 50 % à 75 % d’économies d’énergie !

Des aides financières pour réduire le coût d’installation d’une PAC

A l’achat, une pompe à chaleur affiche un prix plus élevé qu’une chaudière au fioul. Comptez pour la première un budget se situant entre 5 000 et 18 000 € (selon le modèle et son dimensionnement) contre une fourchette de 3 500 € à 8 000 € pour la deuxième. Mais le Gouvernement souhaitant sortir le fioul domestique du marché d’ici à 2030, des aides financières ont été mises en place pour subventionner les projets de rénovation énergétique. MaPrimeRenov’, TVA à taux réduit, prime Coup de pouce, Habiter Mieux de l’ANAH, Eco prêt à taux zéro… Ces subventions sont un bon moyen de rentabiliser rapidement votre investissement et de faire encore plus d’économies !

Stéphanie Agnès © AdC – L’Agence de Contenu

A lire aussi dans le Magazine :