L’application de la loi du 10 février 2020, dite loi anti-gaspillage, entre dans sa seconde phase en 2021.  Depuis le 1er janvier 2021, de nouvelles règles s’appliquent pour lutter contre les produits à usage unique et la pollution due aux plastiques. Explications.

Objectif : réduction des déchets !

Afin d’atteindre l’objectif de zéro plastique jetable en 2040, de nouveaux produits en plastique jetables sont désormais interdits : pailles, couverts, couvercles de gobelets à emporter, boîtes à emporter en polystyrène expansé, piques à steaks, tiges à ballons, touillettes, confettis en plastiques, ainsi que tous les objets plastiques oxodégradables. L’élargissement de la liste des produits jetables interdits au 1er janvier 2021 a pour but de limiter encore le recours à l’usage unique, mais aussi de diminuer la pollution due aux plastiques. Toujours dans le même objectif, les entreprises et établissements publics ne peuvent plus désormais distribuer gratuitement des bouteilles d’eau en plastique. Les imprimés publicitaires sont interdits sur les véhicules et les cadeaux non sollicités et publicitaires ne doivent plus être distribués dans les boîtes aux lettres.

Du nouveau pour les professionnels

Afin d’impacter le secteur de la distribution et du commerce, cette nouvelle phase de mesures voit la mise en place d’un système de malus-bonus pour lutter contre le suremballage. Le vrac est aussi soutenu, avec l’obligation pour les commerçants d’accepter les contenants des consommateurs. Enfin, un indice de réparabilité est mis en place dans les commerces et pour la vente à distance. Un élément qui permettra aux consommateurs de choisir leurs produits et équipements en connaissance de cause !

Perrine Roux © AdC – L’Agence de Contenu

A lire aussi dans le Magazine :