DossierBien à la Maison

Comment rafraîchir sa maison en été ?

  • Mis à jour le 17.06.2022
  • Temps de lecture : 3 min

Avec l’arrivée des fortes chaleurs, la température dans nos logements grimpe aussi. Une situation qui peut rendre nos journées difficiles et nos nuits agitées et peu réparatrices ! Pour les enfants comme pour les adultes, la chaleur affecte nos organismes et peut provoquer fatigue et déshydratation... même en intérieur !

Aussi, pour que vos pièces (et vous !) respiriez pendant les périodes les plus chaudes de l’année, la rédaction de « Bien Chez Moi » vous propose quelques gestes simples à adopter pour rafraîchir votre maison/intérieur. 

1/ Ouvertures : une vraie protection solaire

L’été, quand on « manque d’air » à l’intérieur, on peut avoir le réflexe d’ouvrir les fenêtres en pleine journée… et c’est tout sauf une bonne idée ! 

Au contraire, prenez l’habitude de les fermer dès le matin et aux heures les plus chaudes de la journée. Pour éviter que les vitres ne surchauffent et n’absorbent la chaleur, n’hésitez pas à fermer aussi les volets ou baissez les stores.

Si cela ne suffit pas, vous pouvez suspendre au cadre de vos fenêtres des serviettes ou tissus mouillés : ils diffuseront une fraîcheur agréable.

En revanche, à la nuit tombée, opération inverse ! Ouvrez vos fenêtres en grand : en créant des courants d’air, vous favorisez la circulation de la fraîcheur dans votre intérieur. 

Ampoule

Bon à savoir !

Si vous habitez en maison et que sa distribution le permet, faites des courants d’air « stratégiques » :  ouvrez simultanément une fenêtre au rez-de-chaussée et une autre dans la cage d’escalier ou à l’étage, de nuit évidemment !

Cette technique de ventilation naturelle peut faire baisser la température de quelques degrés.

En appartement, vous pouvez essayer de rafraîchir votre intérieur en créant un courant d’air traversant ou entrant des fenêtres de part et d’autre.

2/ L’eau : un allié de chaque instant ! 

Dans le même esprit que les serviettes humides, vous pouvez faire sécher votre linge en intérieur, pour rafraîchir votre espace. l’évaporation créera ainsi une atmosphère moins étouffante.

Si vous avez du carrelage ou des pierres naturelles (tomettes, travertin…) au sol, vous pouvez aussi passer une serpillière mouillée, en insistant bien sous les fenêtres. 

Pensez également à arroser (si possible en récupérant l’eau de pluie) balcon, terrasse, pas de porte d’entrée afin/pour d’abaisser la température.

Vous pouvez enfin rafraîchir votre maison avec des bassines d’eau fraîche… et récupérez ensuite l’eau pour arroser vos plantes !

3/ Les plantes : une « oasis de fraîcheur » 

Vos plantes justement ! Si vous en avez à l’extérieur, en pot, c’est le moment de les rentrer : elles ne risqueront pas de « griller » au soleil et auront un vrai rôle à jouer à l’intérieur ! En effet, arrosées régulièrement, elles réguleront naturellement la chaleur grâce à l’« évapotranspiration » (contraction de « évaporation » au niveau de la terre et de « transpiration » des plantes au niveau des feuilles ?).

4/ Appareils électriques : à consommer avec modération Un usage réduit de vos appareils électriques

On peut avoir tendance à oublier que nos appareils électriques, simplement branchés, produisent de la chaleur. Grille-pain, micro-ondes, cafetière mais aussi ordinateur et télévision sont autant d’équipements que vous pouvez débrancher après usage. Nous rappelons aussi que l’utilisation du four est à proscrire en cas de fortes chaleurs… mais ça, vous le saviez déjà !

5/ Isolation : emprisonner la fraîcheur/des travaux pour piéger la chaleur (ou la fraîcheur)

La température intérieure est éminemment corrélée à une bonne isolation, que ce soit au niveau des fenêtres (double voire triple vitrage) que des murs et du toit. Si vous vivez dans une maison ancienne, profitez de l’été pour vérifier que les isolants d’origine n’ont pas été endommagés.

Petite astuce également, directement inspirée des régions méridionales : la couleur du toit ! Avoir des tuiles claires ou une peinture blanche (notamment sur un toit terrasse par exemple) permet de réfléchir les rayons du soleil et ainsi de repousser la chaleur. 

6/ Les équipements dédiés : un investissement payant

Évidemment, le moyen le plus efficace pour garder une maison fraîche en été reste les équipements spécialement dédiés : 

Les climatiseurs sont de plus en plus performants et de moins en moins énergivores. Cela peut être une option pérenne, notamment si vous avez de jeunes enfants ou si vous vivez avec une personne fragile, population la plus touchée par des chaleurs excessives.

La VMC double flux, contrairement aux idées reçues, fonctionne aussi très bien en été. 

Rapprochez-vous d’un professionnel certifié qui saura vous conseiller !

Quelles que soient les solutions que vous adopterez, pensez aussi aux gestes qui vous permettront de mieux traverser ces périodes d’intenses chaleur. Veillez par exemple à boire de l’eau régulièrement, même sans sensation de soif, et à prendre des douches courtes, tièdes et ce plus fréquemment que le reste de l’année.