DossierÊtre sobrement bien chez soi

Comment chauffer votre maison avec le soleil ?

  • Mis à jour le 19.05.2022
  • Temps de lecture : 2 min

Quand on pense soleil, on pense vacances, farniente, bronzette… mais moins à ses bénéfices pour la maison ! En cette saison où le soleil est normalement plus présent, la rédaction de « Bien chez moi » vous donne des pistes sur les possibilités d’équipement et les moyens de bénéficier de cette énergie inépuisable et gratuite !

1/ La géothermie, qu’est-ce que c’est ?

Retournons (brièvement promis) à nos cours de physique. Plus on s’enfonce sous la terre, plus on s’approche du magma du noyau terrestre et plus la température augmente. La surface de la Terre est également réchauffée par le soleil. Cette réserve de chaleur terrestre est « réapprovisionnée » en permanence, inépuisable et disponible 24h sur 24. La géothermie consiste à capter cette énergie présente dans le sol, et la rendre utilisable, pour notamment chauffer les maisons.

2/ La pompe à chaleur géothermique

À ce stade, vous vous dites peut-être que cet équipement est réservé aux usines, voire aux villes, et non aux particuliers ! Ou encore qu’il faut habiter près d’une zone volcanique (où le sous-sol atteint les 150°C en moyenne) afin que la température du sol soit exploitable directement ?

Pas du tout ! En France, entre 10 et 200 mètres sous terre, la température est généralement inférieure à 30°C, certes bien trop basse pour l’eau de votre douche ! Mais il suffit de vous équiper d’une pompe à chaleur (PAC) géothermique qui extrait les calories du sol et les amène à une température suffisante pour chauffer votre maison.

3/ Panneaux solaires : thermiques ou photovoltaïques ?

Autre alternative pour bénéficier de la chaleur naturelle du soleil, les panneaux solaires.

Il en existe deux sortes aux usages distincts :

Les panneaux photovoltaïques : eux servent à produire de l’électricité uniquement. Le principe est simple (petit retour en cours de physique !)… L’énergie solaire est captée via des modules (ces fameux grands rectangles noirs qui sont sur les toits) recouverts de cellules de silicium, un matériau semi-conducteur. Les photons (la lumière du soleil) frappent ces cellules et transmettent leur énergie aux électrons contenus dans les panneaux. Les électrons se déplacent ensuite et produisent un courant électrique continu. Contrairement aux idées reçues, ces panneaux peuvent s’installer dans toutes les régions, même les moins ensoleillées. Ils ne vous fourniront peut-être pas l’ensemble de vos besoins en électricité, mais assureront le fonctionnement de certains de vos équipements par exemple.

Les panneaux solaires thermiques, eux, servent uniquement à produire de l’eau chaude. Le principe reste le même, mais les capteurs servent à chauffer un liquide dit caloporteur qui réchauffe l’eau de votre ballon. Même si l’eau qui y entre est à 15°C, le ballon a moins d’énergie à consommer que s’il devait chauffer une eau très froide.

Ampoule

Bon à savoir !

La Terre reçoit chaque année 8 000 fois plus d’énergie solaire que la consommation totale d’énergie dans le monde.

(Source Futura Science)

4/ Le soleil… naturellement

Enfin, ne négligez pas l’apport de chaleur naturel du soleil. Depuis longtemps, les fenêtres et les ouvertures des maisons étaient orientées au sud alors que la façade nord était souvent aveugle, réservée aux pièces de service (buanderie, toilettes…) nécessitant peu de lumière. C’est le principe du bioclimatisme, dont on reparle beaucoup ces dernières années.
Privilégier de grandes baies au sud est avantageux l’hiver et à l’intersaison, où le soleil est encore bas et éloigné de la Terre. En revanche, l’été, prévoyez des protections extérieures comme des stores ou de la végétation afin de ne pas surchauffer votre maison et pensez aussi à adapter votre vitrage.

S’abonner à la newsletter

Une séléction d’articles par catégorie, tous les mois.