Vous envisagez de vous équiper d’une pompe à chaleur (PAC) ? C’est une excellente idée pour gagner en confort et réaliser des économies d’énergie. Mais n’oubliez pas les aides financières ! Car elles sont non négligeables sur ce type d’équipement.

Faire installer une pompe à chaleur chez vous vous permettra d’augmenter votre confort thermique à la maison tout en réalisant d’importantes économies sur vos factures de chauffage. Elle peut en outre également chauffer votre eau, maximisant ainsi vos économies d’énergie (entre 40 et 60 % d’économies), et rafraîchir votre logement l’été.

Le coût d’une pompe à chaleur

Une pompe à chaleur représente un budget conséquent, qu’elle soit aérothermique ou hybride. Comptez entre 8 000 € et 12 000 € pour une PAC air/eau (source : AFPAC), et entre 9 500 et 10 500 € HT (prix public conseillé) pour une pompe à chaleur hybride gaz. Heureusement, les aides financières sont là pour alléger la facture ! A condition toutefois que vous fassiez appel à un professionnel certifié RGE (Reconnu Garant de l’Environnement). Les Points Rénovation Info Service sont à votre disposition pour répondre à vos questions en matière de financement de votre PAC et vous donner une liste d’installateurs RGE.

La pompe à chaleur, un équipement performant et économe en énergie.

Le CITE : un crédit d’impôt pompe à chaleur de 30 %

Le Crédit d’Impôt pour la Transition Energétique a été renforcé. Pour l’achat et la pose par une professionnel RGE (Reconnu Garant de l’Environnement), vous pouvez ainsi déduire 30 % du montant de votre facture de vos impôts sur le revenu. Le tout sans condition de ressources. Si vous achetez ou souhaitez remplacer un appareil vieillissant, n’hésitez pas à profiter de ce crédit d’impôt pompe à chaleur !

L’éco-prêt à taux zéro

Cumulable avec le Crédit d’Impôt, l’éco-prêt à taux zéro peut atteindre jusqu’à 30 000 €. Un bon moyen d’étaler le financement de votre pompe à chaleur tout en vous dotant d’un équipement performant et économique. A ne pas négliger donc !

La TVA à taux réduit

Acheter un équipement à énergie renouvelable comme la pompe à chaleur vous permet également de bénéficier d’une TVA à taux réduit de 5,5 %.

Les aides de l’Anah

Pour avoir droit aux aides de l’Anah, vous devez justifier de certaines conditions de revenus. Ces aides ciblent en effet les foyers aux ressources modestes. Elles sont également valables en rénovation énergétique dans les logements de plus de 15 ans. Demandez enfin si vous êtes éligibles au programme « Habiter mieux ». Ce programme vous permet d’obtenir une prime pompe à chaleur supplémentaire (jusqu’à 10 000 €) en plus des aides classiques de l’Anah.

Les Certificats d’Economies d’Energie

Les Certificats d’Economies d’Energie (CEE) sont délivrés par des fournisseurs d’énergie. A la clé : des prêts à taux bonifiés, des bons de réduction… Ils sont d’ailleurs cumulables avec les autres aides financières. Vous pouvez en obtenir chez EDF, Carrefour, Auchan, Leroy Merlin, Castorama, Leclerc… Encore une fois, renseignez-vous auprès d’un PRIS (Point Rénovation Info Service). Et comparez bien les offres disponibles pour choisir la plus intéressante.

Subvention pompe à chaleur : pensez aux aides locales

Des aides locales sont également possibles, comme une réduction de votre taxe foncière. Pour les connaître, appelez votre mairie ou rendez-vous sur le site de l’Anil (Agence Nationale pour l’Information sur le Logement).

Aurélie Charpentier © AdC

Les solutions Atlantic :

A lire aussi dans le Magazine :