DossierRéduire ses factures

Top 6 des labels environnementaux à connaître en décoration

  • Mis à jour le 16.12.2022
  • Temps de lecture : 3 min

À l’heure où l’économie circulaire est devenue une préoccupation majeure, les certifications environnementales ont le vent en poupe. Elles sont en effet nécessaires pour en savoir un peu plus sur le produit ou sur l’objet que l’on convoite pour sa maison : d’où vient-il ? comment a-t-il été conçu, etc. ? Pour vous aider à vous y retrouver, la rédaction de « Bien Chez Moi » vous a sélectionné ses préférés en matière de décoration !

Avant tout, quelques définitions. Les labels sont décernés par des organismes qui délivrent des certifications selon un cahier des charges précis. Les écolabels, ou labels environnementaux, se concentrent sur l’impact écologique d’un produit (conception, distribution, recyclage, etc.).

NF environnement

Créée dès 1991, cette certification est délivrée par un organisme indépendant. Elle garantit notamment la qualité d’un produit en s’assurant de sa conformité à des normes, mais aussi de la limitation de ses impacts sur l’environnement, et ce depuis sa fabrication jusqu’à son élimination.

Les critères diffèrent selon la nature du produit. Pour l’ameublement il existe pas moins de 20 critères : s’assurer que les produits forestiers proviennent de forêts gérées durablement ou encore limiter des substances dangereuses pour la santé dans leurs procédés de fabrication.

Certificat NFE pour Viasit | Viasit Bürositzmöbel GmbH

Nature Plus

Lancé en 2001 en Allemagne, ce label, devenu international, certifie les matériaux de construction, aussi bien les matières premières que les composants. L’association éponyme à l’origine de Nature Plus est particulièrement vigilante à l’origine des produits, aux substances utilisées lors du traitement des matériaux, à la présence de COV (composés organiques volatils). Les conditions de travail entourant la conception des produits sont également passées au crible. Les critères sociaux à cocher concernent la liberté syndicale, le salaire minimum garanti ou encore l’interdiction du travail des enfants.

FSC (Forest Stewardship Council) & PEFC

Mondialement connus et reconnus, ces labels s’intéressent exclusivement à la filière du bois. Tous deux engagés dans la protection et la biodiversité, ils promeuvent une gestion durable des forêts.

Plus précisément, le programme FSC (Forest Stewardship Council) intervient sur la qualité de la forêt dès sa plantation. La certification PEFC (Programme de reconnaissance des certifications forestières) impose quant à elle que les forestiers s’engagent à une amélioration constante des forêts. 

EPV (Entreprise du Patrimoine Vivant)

Ce label national distribué depuis 2005 par l’État certifie les entreprises françaises agissant en faire des savoir-faire artisanaux et industriels d’excellence. Il se concentre en particulier sur les domaines liés à l’art et à la culture, à la gastronomie et à l’industrie. Il existe 3 catégories de certification : la détention d’un patrimoine économique justifiant d’un réseau de clientèle significatif, la mise en œuvre d’un savoir-faire rare et l’attachement à un territoire, généralement vérifié via une implantation géographique.

Ampoule

Bon à savoir !

Les certifications délivrées doivent être renouvelées en moyenne tous les 5 ans.

Cradle to cradle

Signifiant mot à mot « Du berceau au berceau », ce label encore confidentiel promeut l’économie circulaire. Les produits doivent donc être issus d’énergies renouvelables, recyclables et biodégradables.

OEKO-TEX

Réputé pour sa certification Standard 100, ce label s’intéresse à tous les textiles, bruts, semi-finis et finis, y compris les tissus d’ameublement. Particulièrement vigilant sur les étapes de transformations de ces matériaux, OEKO-TEX contrôle toutes les substances qui entrent en contact avec les matières premières, les fils et les teintures. À la différence d’un tissu biologique, les produits certifiés OEKO-TEX peuvent être synthétiques.