Si vous êtes propriétaire et que vous souhaitez rénover votre logement à moindres frais, voici une bonne nouvelle : les aides de l’Agence nationale de l’habitat (Anah) viennent d’être renforcées pour les travaux de rénovation thermique.

4 millions de propriétaires supplémentaires vont pouvoir profiter des aides de l’Anah (Agence nationale de l’habitat) pour financer des travaux de rénovation thermique. Soit au total 7 millions de ménages contre seulement 3 millions jusqu’à maintenant. Objectif annoncé par Cécile Duflot, Ministre de l’Égalité des Territoires et des Logements : combattre la précarité énergétique en faisant baisser les consommations.

Un dispositif d’aides étendu

Désormais, en Île-de-France, pour pouvoir bénéficier des aides de l’Anah, votre revenu fiscal annuel ne doit pas dépasser 23 881 € (contre 17 057 € auparavant) pour un foyer d’une personne, et 35 050 € pour deux. Au-delà, le revenu maximal augmente de 7 500 € par personne à charge.

Hors Île-de-France, vous devez gagner au maximum 18 170 € par an (contre 11 811 € auparavant) si vous vivez seul, et 26 573 € si vous vivez à deux. À cela, rajoutez 7 500 € par personne supplémentaire.

N’hésitez pas à cumuler les aides

Le dispositif est en outre plus avantageux : l’aide peut aller jusqu’à 50 % du coût de vos travaux, contre seulement 20 à 35 % auparavant. Notez aussi que vous pouvez coupler cette aide de l’Anah à la nouvelle prime d’État aux travaux de rénovation de 1 350 €, et à la prime préexistante de 1 600 € pour les ménages modestes.

Sources : AFP et Anah

À lire aussi dans le Magazine :

Bon à savoir :

Si vous envisagez une rénovation thermique de votre domicile, ne passez pas à côté des nombreux dispositifs d’aide mis à votre disposition. Cliquez sur les liens actualisés ci-dessous pour rester informé et bénéficier des aides auxquelles vous avez droit.

Pour approfondir et actualiser :

Pensez également à consulter nos FAQ sur ce thème :

Article mis à jour le 19/12/2018