parole-expert-atlantic-frederic-rouderguesEn matière de chauffage électrique, les radiateurs nouvelles générations n’ont plus rien à voir avec les anciens convecteurs. Halte notamment aux variations de températures et à un air trop sec ! Grâce aux nouvelles technologies, ils permettent d’apporter plus de confort tout en réalisant des économies. Zoom sur le radiateur à chaleur douce ou à inertie avec Frédéric Roudergues, chef de groupe chauffage électrique chez Atlantic.

Quels sont les principaux avantages des radiateurs à chaleur douce ?

Ils sont à des années-lumière des vieux convecteurs, encore associés, dans l’imaginaire de nos clients, à de l’air sec et de l’instabilité de températures. A travers la maîtrise des nouvelles technologies, nous sommes capables aujourd’hui d’apporter une température plus homogène et stable dans la pièce, un air moins sec et plus agréable à respirer. Quant aux appareils à double corps de chauffe ou qui ont une façade chauffante, ils apportent une chaleur enveloppante particulièrement agréable.

Quelles sont les technologies existantes ? Et comment fonctionnent-elles ?

Retrouvez cette technologie fonte + façade chauffante sur les radiateurs Chaleur douce à inertie ALIPSIS sweetcontrol et MARADJA pilotage intelligent

Retrouvez cette technologie fonte + façade chauffante sur les radiateurs Chaleur douce à inertie ALIPSIS sweetcontrol et MARADJA pilotage intelligent

On distingue les technologies inertielles (corps de chauffe en fonte ou fluide) et les technologies réactives (corps de chauffe en aluminium).

Si vous habitez dans un logement mal isolé, optez pour un radiateur chaleur douce à technologie inertielle. L’inertie de l’appareil permet de continuer à restituer de la chaleur même après son arrêt.

Si votre logement est bien isolé, choisissez plutôt un corps de chauffe en aluminium. Plus réactive, cette technologie permet des montées en température plus rapides.

Enfin, les produits les plus haut de gamme s’adaptent à tous les types de logement. Des appareils, comme le Maradja à pilotage intelligent, ont la possibilité d’avoir deux corps de chauffe. Le corps de chauffe en fonte permet de monter la pièce en température. Et la façade chauffante, très réactive, permet d’apporter une sensation de confort rapide et de chaleur enveloppante.

Comment choisir son radiateur en fonction de la pièce à chauffer ?

Dans les pièces de vie (salon, séjour), on préconise l’installation d’appareils haut de gamme, à double corps de chauffe. Car ils apportent le maximum de confort tout en étant extrêmement simples à utiliser. Pour les chambres, on lutte au maximum contre l’air sec. Si l’on n’a pas forcément besoin d’un double corps de chauffe dans cette pièce, choisissez cependant un radiateur à chaleur douce.

La notion de budget rentre évidemment en ligne de compte. Les radiateurs chaleur douce de 1 000 Watts oscillent entre 450 € et 1 100 €.
Découvrez en vidéo les solutions de confort thermique pièce par pièce.

Quels sont les meilleurs emplacements pour positionner les sources de chaleur ?

Grâce au pilotage intelligent, l’appareil Maradja est capable de mémoriser vos rythmes de vie.

Grâce au pilotage intelligent, l’appareil Maradja est capable de mémoriser vos rythmes de vie.

Quelle que soit la pièce, on préconise d’installer le radiateur à chaleur douce sous la fenêtre. En rénovation, ce n’est pas toujours évident. Nous proposons donc différents formats – horizontaux, verticaux ou bas – afin de pouvoir les installer à la place des anciens convecteurs. Dans tous les cas, rapprochez-vous d’un installateur pour choisir le bon dimensionnement en fonction du volume de la pièce et de l’isolation.

Comment fonctionne le pilotage intelligent ?

Grâce au pilotage intelligent, l’appareil est capable de mémoriser vos rythmes de vie : il fait  sa propre programmation par rapport aux présences et absences habituelles qu’il a détectées dans la pièce. Il est également capable de mémoriser les temps de montée en température. Il saura donc anticiper la chauffe pour apporter du confort quand vous êtes présent et faire des économies quand vous êtes absent. Enfin, en plus de cette auto-programmation et de cette anticipation de la chauffe, il garde une certaine flexibilité. Avec la détection d’occupation, il abaisse ou monte la température de la pièce en cas d’absence ou de présence non programmée.

Grâce au pilotage intelligent, on n’a donc plus besoin de toucher aux réglages ?

Le boîtier du Maradja Pilotage Intelligent se manipule en toute simplicité !

Le boîtier du Maradja Pilotage Intelligent se manipule en toute simplicité !

Tout à fait. Il suffit d’appuyer une seule fois sur le bouton « auto » au moment où l’on installe le radiateur chaleur douce. Ensuite, tout se fait automatiquement.

La programmation, qui est une source d’économie importante, est encore très peu utilisée car jugée trop complexe. C’est pourquoi nous avons fait le choix d’une programmation automatique d’une simplicité extrême.

La première semaine après l’installation de votre radiateur à pilotage intelligent, il fonctionne par défaut en position confort. Dès la deuxième semaine, il commence à faire évoluer sa programmation. Au final, le client n’a pas de compromis à faire sur son confort pour réaliser des économies.

Quelles économies peut-on justement réaliser sur sa facture énergétique ?

On ne peut pas bénéficier de primes énergie ni de déductions fiscales sur ce type de chauffage. En revanche, on estime que l’on peut réaliser jusqu’à 45 % d’économies par rapport à un convecteur de 1ère génération (quand on cumule la performance de la régulation, la programmation, la détection d’occupation et de fenêtres ouvertes).

Propos recueillis par Aurélie Charpentier © AdC 

A lire aussi dans le Magazine :

 Les solutions Atlantic :