DossierBien vieillir chez soi

La précarité énergétique chez les personnes âgées

  • Publié le 11.10.2021
  • Temps de lecture : 2 min
  • ♥ 0 réaction

Dépenses excessives pour chauffer son logement à des températures correctes, voire impossibilités financières de le chauffer, la précarité énergétique concerne majoritairement les séniors (50%). État des lieux, conseils et solutions pour enrayer ce fléau.

Dans une étude menée en 2018, l’Observatoire National de la Précarité Énergétique (ONPE) dénombre 5,6 millions de ménages en situation de précarité énergétique, dont 55 % âgés de plus de 60 ans. Toujours selon l’ONPE, les majorités des personnes concernées sont celles qui consacrent a minima 10 % de leurs revenus aux dépenses énergétiques et qui font partie des 30 % de Français les plus pauvres. Le classement des bâtis a un réel impact sur cette précarité puisqu’un bien énergivore a pour répercussion des factures d’électricité et de gaz élevées. Un logement français consomme en moyenne 250 kWh/m2/an, ce qui équivaut sur l’échelle énergétique (7 classes de A à G) à la lettre E, et donc à une facture annuelle située entre 1 151 € et 1 650 €. Cette somme est importante, puisque, à titre d’exemple, un logement classé A produit une facture annuelle inférieure à 250 €.

Des enjeux économiques, mais pas que

Pour les personnes âgées en situation de précarité énergétique, sachez qu’au-delà de fragiliser votre santé en risquant de contracter des pathologies chroniques ou aigües respiratoires, les répercussions techniques sur votre logement sont également importantes. Si ce dernier n’est pas chauffé, il sera mal aéré et deviendra humide, favorisant ainsi l’apparition de moisissures qui augmenteront son insalubrité. Il est donc préférable, dans la mesure du possible, de continuer de chauffer votre domicile pour éviter sa détérioration et la dégradation de ses performances énergétiques. Enfin, les conséquences environnementales sont également à prendre en considération puisqu’un logement ayant une performance énergétique mauvaise est une source de gaspillage d’énergie et d’émissions de CO2.

Ampoule

Bon à savoir !

Pour lutter contre la précarité énergétique, vous pouvez faire appel à des aides et/ou réaliser des travaux dans votre logement pour améliorer son efficacité énergétique.

Vous l’aurez compris, la situation de précarité énergétique conduit malheureusement à un cercle vicieux. L’étude de l’ONPE précise que sur les 5,6 millions de ménages touchés, 62 % sont propriétaires et occupants de leur logement. Si vous ou vos proches êtes concernés par ce problème, n’hésitez pas à consulter les aides mises à disposition pour réaliser des travaux.

Catalogue

Votre catalogue Radiateurs, Chauffe-eaux et sèche-serviettes 2021 Atlantic

Découvrez ici toute notre gamme de produits Radiateurs, Chauffe-eau et Sèche-serviettes 2021