Un logement douillet implique un système de chauffage performant. Mais encore faut-il le dimensionner correctement pour assurer le confort thermique de chaque pièce !

Puissance de chauffage : les caractéristiques du logement

On estime généralement qu’une puissance de 70 à 100W est requise par m². Cependant, bien dimensionner la puissance du chauffage implique de prendre en compte le logement de façon précise. Plusieurs critères entrent en jeu : le type de logement (appartement ou maison) et son année de construction, la région d’habitation, l’éventuelle proximité de la mer ou l’altitude, si vous vivez dans un secteur montagneux. Le niveau d’isolation est un autre point clé : dans une maison construite selon les normes de la RT 2012 (réglementation thermique), la puissance nécessaire sera logiquement inférieure à celle d’un appartement ancien, moins bien isolé et dans lequel les ponts thermiques peuvent être nombreux.

Un chauffage bien dimensionné : l’assurance d’un bon confort thermique.

Puissance de chauffage : une estimation selon la pièce

Le calcul de la puissance de chauffage prend ensuite en compte les caractéristiques de chaque pièce : superficie, hauteur sous plafond. La préconisation sera variable selon le type de pièce. De fait, un salon n’est pas chauffé comme une chambre, une salle de bain ou une entrée. La température souhaitée fait partie intégrante de l’évaluation. A titre d’exemple, un salon de 25m² dans un appartement ancien à Paris nécessitera une puissance de 3 500W. Vous pourrez bien sûr la répartir avec, par exemple, un radiateur à 2 000W accompagné d’un second radiateur à 1 500W. Un salon de la même superficie dans une maison bâtie après 2000, dans les Vosges, nécessitera une puissance moindre (2 500W). Pour vous aider à y voir plus clair, n’hésitez pas à faire votre estimation personnalisée avec le calculateur de puissance Atlantic.

Noëlle Hermal © AdC – L’Agence de Contenu

A lire aussi dans le Magazine :