Vous souhaitez réaliser des travaux d’économies d’énergie chez vous ? Vous désirez aussi être plus respectueux de l’environnement ? Pensez à ouvrir un Compte Epargne CO2 ! Explications.

Lancé en 2013, le Compte CO2 est encore souvent méconnu du grand public. Le principe est pourtant simple : plus vous réduisez vos émissions de CO2, plus vous gagnez de l’argent. Il s’agit ainsi d’un outil gagnant-gagnant : à la fois pour votre budget et pour la planète.

Comment ouvrir un Compte CO2 ?

Pour ouvrir un Compte CO2, il suffit de vous rendre sur le site dédié, de vous inscrire et de calculer vos émissions de CO2 chaque année. Celles-ci sont dues à vos habitudes de chauffage à la maison (basées sur vos factures énergétiques, vos factures de travaux de rénovation énergétique…) et à vos déplacements en voiture principalement (basées sur vos relevés kilométriques). Sachez qu’en moyenne un particulier gagne 254 € par an grâce à son compte épargne CO2. Un gain non négligeable !

Cumuler respect de l’environnement et rémunération : c’est le principe du compte épargne CO2 !

Comment réduire votre bilan carbone ?

Améliorer l’isolation de votre maison, changer votre équipement de chauffage, vous déplacer à pieds, en train ou en vélo plutôt qu’en voiture sont autant de manières de réduire vos émissions de CO2. Une tonne de CO2 représente ainsi entre 50 et 100 € sur votre compte épargne. Cette monnaie baptisée « CO2 coins » peut ensuite vous aider à réduire le prix d’une location de voiture ou de vélo électrique via des bons d’achat. Vous pouvez également revendre vos gains à des entreprises désireuses de compenser leurs émissions carbone et ainsi augmenter votre pouvoir d’achat.

Rémunérateur, ce système vous permet au final de réduire votre facture énergétique en vous incitant à entreprendre des travaux chez vous. Vous réaliserez ainsi d’importantes économies sur vos factures d’énergie, tout en étant récompensé à travers votre compte épargne CO2.

Aurélie Charpentier © AdC

Les solutions Atlantic :

A lire aussi dans le Magazine :