le-magazine-atlantic-Les idées reçues en matière de rénovation énergétiqueVous habitez dans une maison ancienne et vous hésitez à vous lancer dans des  travaux de rénovation énergétique ? Oubliez donc les idées reçues en la matière ! Car si les travaux peuvent être longs, le retour sur investissement et le confort thermique obtenu valent souvent la peine.

« La rénovation énergétique, ça coûte très cher ! »

VRAI ET FAUX ! « Comptez en règle générale entre 10 000 et 30 000 € de travaux de rénovation énergétique pour votre maison

Entreprendre des travaux de rénovation énergétique coûte entre 10 000 et 30 000 €.  (© Franck Boston - Fotolia.com)

Entreprendre des travaux de rénovation énergétique coûte entre 10 000 et 30 000 €.
(© Franck Boston – Fotolia.com)

», estime Rémi Giraudel, cogérant du bureau d’étude thermique APIEH à Pau. Ce budget comprend par exemple l’isolation de la toiture, l’installation d’une VMC (Ventilation Mécanique Contrôlée) performante, l’installation d’un poêle à bois. Sans oublier de petits travaux permettant, au final, de réaliser des économies non négligeables.

Si ce budget vous semble important, sachez que vous pouvez bénéficier d’aides permettant de le réduire. Enfin, pensez que votre bien en ressortira valorisé. Soit par une certification BBC, soit par un diagnostic de performance énergétique (DPE) après travaux.

« La rénovation énergétique, c’est compliqué ! Difficile de s’y retrouver dans les aides financières et de trouver les bons artisans ! »

Commencez par effectuer un audit énergétique afin de prioriser vos travaux.  (© Ingo Bartussek - Fotolia.com)

Commencez par effectuer un audit énergétique afin de prioriser vos travaux.
(© Ingo Bartussek – Fotolia.com)

VRAI ET FAUX ! Il est vrai qu’il n’est pas évident de s’y retrouver dans toutes les aides financières à votre disposition. Néanmoins, la mise en place de Points Rénovation Info Service (PRIS) tend à faciliter votre démarche. N’hésitez donc pas à prendre rendez-vous auprès d’un conseiller d’un PRIS proche de chez vous. Eco-prêt à taux zéro, crédit d’impôt, aides de la région et de certaines collectivités… « Ces aides permettent de diviser par deux, voire par trois, les retours sur investissements de vos travaux ! », souligne Rémi Giraudel.

N’oubliez pas non plus que le bureau d’étude auquel vous ferez appel pour votre audit énergétique vous aidera également à comparer les devis et à faire les bons choix. Sachez enfin qu’en passant par un bureau d’étude avant de commencer vos travaux, vous bénéficierez d’un bilan complet de votre bâti. Il vous aidera à prioriser les travaux et à y voir plus clair.

« La rénovation énergétique implique une maison en chantier sur une longue période ! »

VRAI ! Rénover une maison existante prend du temps. Attendez-vous en moyenne à un an de travaux. C’est évidemment l’isolation qui demande le plus de temps, notamment l’isolation par l’extérieur. Comptez plusieurs semaines. Mais voyez le côté positif : l’isolation par l’extérieur ne gênera pas votre vie quotidienne, les ouvriers travaillant en dehors de votre maison !

Les autres postes de travaux sont nettement moins chronophages. Isoler vos combles ne demande que deux à trois heures de travail, le plus long étant la préparation en amont. De même, si le passage des réseaux de ventilation est souvent compliqué, l’installation de votre VMC en elle-même ne prend qu’un à deux jours de travail. « Parce qu’une bonne ventilation est aussi liée à l’étanchéité à l’air du bâtiment, l’artisan vérifiera également en amont que vos portes sont bien rabotées en-dessous (entre 1,5 et 2 cm), pour que l’air puisse circuler entre vos pièces », précise Rémi Giraudel. De petits détails qui, au final, contribueront au succès de votre rénovation thermique.

« Impossible d’atteindre un faible niveau de consommation dans une maison ancienne ! »

FAUX ! « En général, les consommations de chauffage sont au moins divisées par deux !, observe Rémi Giraudel. Car en

Rémi Giraudel - APIEH

Rémi Giraudel – APIEH

améliorant l’isolation, vous n’aurez plus de sensation de paroi froide et vous chaufferez moins votre logement. » Si vous habitez une maison construite à partir des années 70 et équipée en radiateurs électriques, vous pourrez même voir votre facture de chauffage passer de 1 000 € par an (en électricité), à 200 à 300 € (en bois).  Grâce notamment à l’ajout d’un chauffage au bois (poêle à bois ou à granulés), tout en gardant un chauffage électrique en appoint. En mixant travaux d’isolation, d’étanchéité et de ventilation, vous pouvez passer de 10 stères par an à 3 ou 4 stères.

« La rénovation énergétique dans une maison ancienne engendre peu d’économies d’énergie au final »

FAUX ! Les économies seront visibles sur vos factures. En outre, la rénovation énergétique engendre des avantages non chiffrables, mais indéniables. A savoir : l’amélioration de votre confort thermique grâce à un meilleur renouvellement d’air, une meilleure diffusion de l’air chaud, et une température homogène dans votre maison. Joueront également sur votre confort et vos factures : de nouveaux revêtements de sol, une meilleure régulation de votre ballon d’eau chaude (55 °C suffisent), une meilleure adaptation du volume de votre ballon en fonction de vos besoins, le calorifugeage des réseaux, la régulation ou encore la programmation de vos appareils.

Aurélie Charpentier © AdC

 

Les solutions Atlantic :

 A lire aussi dans le Magazine :

Pour aller plus loin :