le-magazine-atlantic-difference-hommes-femmes-confort-thermiqueLes stéréotypes ont souvent la vie dure. A l’instar de celui désignant les femmes comme beaucoup plus frileuses que les hommes. Alors, réalité ou simple idée reçue ? Le confort thermique est-il ressenti différemment selon les sexes ? L’institut d’études Ifop a mené l’enquête pour Atlantic.

Le confort thermique à la maison est l’affaire de tous, aussi bien des hommes que des femmes. Reste que, bien souvent, la gente féminine est décrite comme beaucoup plus sensible au froid. Pour Marion Lainé, chargée d’études à l’Ifop et responsable de l’enquête « Les Français et le confort thermique »*, la tendance semble effectivement se confirmer.

Confort thermique : les femmes et les jeunes sont les plus frileux

Confort thermique - Différences Hommes-Femmes © Photographee.eu - Fotolia.com

Ce n’est pas une idée reçue ! Les femmes sont bien plus frileuses que les hommes. (© Photographee.eu – Fotolia.com)

« Ce sont principalement les femmes qui trouvent qu’il fait trop froid chez elles », affirme Marion Lainé. Ainsi 26 % d’entre elles se plaignent du froid à la maison, contre seulement 13 % des hommes. Au global (hommes et femmes confondus), 2 Français sur 10 trouvent qu’il fait trop froid chez eux. Et 7 sur 10 qu’il fait juste la bonne température. Fort logiquement, les personnes habitant en appartement sont plus nombreuses que la moyenne à estimer qu’il fait trop chaud. Notamment celles dotées du chauffage collectif.

Au contraire, si les femmes sont plus sensibles au froid, les hommes souffrent plus de la chaleur. 48 % d’entre eux ressentent le plus d’inconfort quand il fait trop chaud. Et 60 % des femmes quand il fait trop froid.

Cependant, si ces stéréotypes semblent véridiques, il y en a un que l’étude démonte. Vous pensiez que les personnes âgées seraient plus sujettes à la sensation d’inconfort liée au froid ? Ce sont en fait les 18-34 ans qui y sont plus sensibles pour 65 % d’entre eux !

Etude Ifop - Confort thermique

Étude Ifop sur le confort thermique

La température idéale

Mais qu’est-ce que la température idéale à la maison finalement ? En été, elle serait de 22,3 °C, et en hiver de 19,7 °C. « Attention, précise Marion Lainé, ces chiffres ne sont pas forcément représentatifs de la réalité. Entre le déclaratif et la sensation de bien-être à la maison, il peut y avoir un écart. »

En effet, qui n’a jamais ressenti une sensation de froid le soir, alors que la température du salon affiche pourtant 20 °C ? Reste une bonne nouvelle pour la paix au sein des ménages : hommes et femmes s’entendent sur cette température moyenne optimale !

Confort thermique : différences et points communs entre hommes et femmes

En revanche, c’est bien dans la définition même du confort thermique qu’une véritable différence s’observe. « Les femmes parlent du chauffage, de la chaleur, du bien-être chez soi, du cocooning, explique la chargée d’études. Alors que les hommes évoquent l’isolation, l’efficacité du système énergétique, la réduction de la consommation. » Pour résumé, les femmes sont plus dans le ressenti, et les hommes sont plus terre à terre.

Ces dames sont également plus exigeantes sur davantage de critères en matière de confort thermique. 74 % des Françaises trouvent essentiel de bénéficier d’une chaleur douce à la maison, contre 63 % des Français. Mais c’est bien sur la notion de courant d’air que l’écart se creuse le plus fortement. 70 % des femmes estiment essentiel de ne pas avoir de courants d’air à la maison, contre seulement 53 % de la gente masculine. Autres points clés pour les Français (et en particulier pour les Françaises) : respirer un air ni trop humide, ni trop sec ; pouvoir augmenter ou baisser la température rapidement.

Des points communs émergent cependant. Ainsi, pour 73 % des Français (hommes et femmes confondus), confort thermique rime en premier lieu avec des dépenses énergétiques limitées. Le confort thermique est aussi spontanément associé à une bonne isolation de la maison pour 32  % d’entre eux.

Quant au réglage de la température, 77 % des hommes et des femmes s’en chargent eux-mêmes, à parité. La gestion de la température est une source de conflit à la maison pour seulement 16 % des Français. En revanche, elle représente un problème sur le lieu de travail pour un tiers d’entre eux.

 

Etude Ifop - Priorités des Français - Confort thermique

Étude Ifop – Les priorités des Français en termes de confort thermique

Trucs et astuces pour se réchauffer ou se rafraîchir à la maison

Et pour se protéger du froid ou se rafraîchir, tous les moyens sont bons, avec des attitudes sensiblement différentes selon les sexes. « Les hommes sont assez pragmatiques dans leur attitude alors que les femmes ont un comportement plus diversifié », glisse Marion Lainé. Première astuce « anti-froid » ou « anti-chaud » plébiscitée par tous (et encore plus par les femmes) : adapter sa tenue vestimentaire. Si les hommes vont ensuite choisir de modifier la température de la pièce, les femmes vont plutôt se tourner vers la boisson chaude ou froide avant de modifier le réglage du chauffage.

Une chose est sûre : le confort thermique ne laisse personne indifférent. Hommes et femmes souhaitent bénéficier d’une température optimale à la maison, tout en réalisant des économies sur leurs factures d’énergie. Bien chauffer sa maison et bien l’isoler font ainsi partie de leurs priorités.

Etude Ifop - Attitude en cas d'inconfort thermique

Étude Ifop – L’attitude des Français en cas d’inconfort thermique

 

* Etude Ifop réalisée online du 22 au 24 octobre 2014 sur un échantillon national représentatif de 1 004 individus âgés de 18 ans et plus.

Aurélie Charpentier © AdC

 

Les solutions Atlantic :

A lire aussi dans le Magazine :