Le bois est un matériau précieux, très apprécié dans la construction, qui permet de se chauffer de façon efficace et durable. La filière Forêt-Bois lance une grande campagne de communication à ce sujet. Le point sur cette ressource renouvelable et sur les exigences accrues du label Flamme Verte, relatif aux appareils de chauffage au bois.

« Pour moi, c’est le bois ». Tel est le slogan de la campagne nationale de mobilisation élaborée par France Bois Forêt, en partenariat avec plusieurs organisations (France Bois Région, France Bois Industries Entreprises, le Comité Professionnel des Industries Françaises de l’Ameublement et du Bois). La filière représente plus de 440 000 emplois, répartis sur l’ensemble du territoire. Cette campagne d’une importante inédite est prévue sur trois ans et s’appuie sur un spot radio et télévisé, ainsi que dix visuels diffusés dans la presse. Le site www.bois.com s’en fait aussi l’écho. L’objectif ? Informer le grand public et les professionnels (maîtres d’ouvrage, collectivités locales, architectes, artisans, bureaux d’étude, artisans…) des qualités multiples du bois dans la construction, l’aménagement intérieur mais également dans le secteur de l’énergie.

Le chauffage au bois, une solution écologique et compétitive

Un chauffage écologique et compétitif

De fait, le bois-énergie représente 47% des énergies renouvelables en France et la biomasse s’impose comme une filière en plein essor. Ce développement s’est accéléré depuis 2009 avec la mise en place du Fonds Chaleur, qui a généré des investissements croissants. A ce jour, 8 millions de ménages ont choisi de s’équiper de se chauffer au bois avec un poêle, une chaudière à bûches ou granulés ou d’un foyer fermé.

Issu de forêts gérées durablement, le bois présente l’avantage d’être un mode de chauffage écologique puisque son bilan en carbone est neutre : il consomme autant de CO2 pour sa croissance qu’il en rejettera lors de sa combustion. Il est issu d’une ressource renouvelable, très compétitive et adaptable à différents types d’installations : poêle, foyers fermés, chaudières collectives… La filière bois est en outre bénéfique pour l’entretien raisonné des forêts et le dynamisme économique local. Pas de doute, le bois mérite sa promo !

Flamme Verte, nouvelles exigences

Choisir un chauffage au bois, c’est souvent faire le choix d’une installation que l’on souhaite respectueuse de l’environnement. Le label Flamme Verte certifie les appareils de chauffage indépendants au bois. Lancé en 2000 par l’ADEME et les fabricants d’appareils domestiques, il permet de garantir les performances énergétiques et environnementales des produits (niveau d’émissions de particules fines, de monoxyde de carbone, rendement). Un outil bien précieux pour faire son choix !

Au 1e janvier 2018, le label Flamme Verte a revu ses exigences à la hausse. Désormais, il ne labellise plus les produits notés 5 étoiles. Seuls les appareils 6 et 7 étoiles peuvent être certifiés. Sur le site de Flamme Verte, un moteur de recherche des appareils labellisés vous aide à y voir plus clair. Vous observerez que le poêle à granulés Nuance d’Atlantic dispose de la meilleure notation, à 7 étoiles. Avec un niveau de puissance de 6 ou 9 kW et un rendement pouvant atteindre 94%, cet équipement est une solution judicieuse en chauffage principal ou d’appoint, selon votre logement (sa superficie, son niveau d’isolation). A n’en pas douter, le bois n’a pas fini de conquérir les foyers des français !

Noëlle Hermal © AdC – L’Agence de Contenu

Les solutions Atlantic :

A lire aussi dans le Magazine :