En France, la norme N FC 15-100 réglemente l’installation électrique du logement afin de garantir la sécurité des occupants. Comment équiper votre salle de bain pour respecter ces consignes ? Explications.

La première version de la norme N FC 15-100 date de 1956 et c’est en 1969 que son respect est rendu obligatoire pour les logements neufs. Depuis, elle n’a cessé d’évoluer afin de renforcer la sécurité des habitants. Dans une salle de bain (tout comme dans la cuisine), l’installation électrique doit être l’objet d’une rigueur renforcée. La norme N FC 15-100 distingue trois « volumes » dans la pièce. Le volume 0 correspond à l’emplacement de la douche ou de la baignoire. Le volume 1, la zone dans laquelle peut être projetée de l’eau : elle est délimitée par les bords du receveur d’eau et se situe au-dessus de lui. Le volume 2 se trouve à une distance de 60 cm au-delà du volume 1, c’est la zone de sécurité autour du receveur. Le reste de la salle de bain est considéré comme « hors volume ».

Où installer le sèche-serviette et le chauffe-eau ?

Chaque équipement doit se trouver dans l’emplacement adéquat. Ainsi, il sera possible d’installer le chauffe-eau dans le volume 1, 2 ou bien hors volume. Le sèche-serviette, appareil de chauffage de classe 2 qui ne doit pas impérativement être relié à la terre, peut être posé en volume 2 ou hors volume. Il s’agit ainsi d’assurer la protection des occupants en évitant le mariage malheureux de l’eau et de l’électricité !
Quant au lave-linge, il est à positionner hors volume, tout comme les prises de courant avec terre et les luminaires possédant une isolation fonctionnelle avec borne de terre. La prise rasoir peut quant à elle se trouver en volume 2 ou hors volume, de même que les éclairages de classe 2. A noter : le respect de la norme N FC 15-100 est obligatoire dans le cadre d’une construction neuve ou dans un logement dans lequel l’installation électrique est rénovée entièrement.

Noëlle Hermal © AdC – L’Agence de Contenu

A lire aussi dans le Magazine :