Avec les équipements de chauffage, le chauffe-eau est sans aucun doute l’un des équipements clés pour garantir le confort dans un logement ! Vous hésitez sur le modèle à choisir dans un appartement en rénovation ? Voici nos conseils.

Si vous envisagez de remplacer un chauffe-eau vieillissant dans votre appartement, il vous faudra tout d’abord évaluer la capacité adaptée à ses occupants. De fait, celui installé à votre arrivée dans les lieux ne correspondait pas forcément à la composition de votre famille !

On compte généralement 50 litres par personne et par jour, en moyenne. Ainsi, pour un couple, un ballon de 100 litres est adapté. Comptez 150 litres pour un couple avec un enfant et 250 litres pour une famille de quatre personnes. A noter : tenez du compte du V40, soit le volume d’eau chauffée à 40°C que votre chauffe-eau pourra vous fournir – l’eau chauffée à 65°C étant mélangée à de l’eau froide pour éviter les brûlures. Avec un ballon de 200 litres (et ce volume chauffé à 65°C), vous profiterez en réalité de 360 litres d’eau chauffée à 40°C.

Bien dimensionner son appareil lors d’une rénovation énergétique, c’est s’offrir un meilleur confort au quotidien avec un volume d’eau chaude adéquat et un équipement consommant le juste niveau d’énergie !

Quel chauffe-eau électrique en appartement ?

Dans un appartement équipé d’un système de chauffage fonctionnant à l’électricité, le chauffe-eau électrique s’imposera naturellement. Ses atouts ? Un investissement financier modéré, à partir de 300€ environ et jusqu’à plus de 1300 € selon les capacités. L’entretien est en outre assez simple puisqu’il s’agit seulement de procéder au détartrage du ballon (tous les 2 à 3 ans par un professionnel) et de vérifier le groupe de sécurité une à deux fois par mois.

Si vous vivez seul, le chauffe-eau électrique instantané (sans ballon) peut être une option attractive. Puisqu’il chauffe l’eau au fur et à mesure de la demande et ne la stocke pas, cet appareil est peu encombrant, ce qui le rend judicieux dans un studio ou un petit appartement.

Sachez néanmoins qu’il existe des modèles de chauffe-eau électriques à semi-accumulation à l’instar du Linéo d’Atlantic, qui sont à la fois compacts, performants et capables de répondre aux besoins de 2, 3, 4 et même 5 personnes. Le principe de la semi-accumulation présente effectivement l’intérêt de permettre plusieurs chauffes en 24h. Optez pour un dimensionnement de 40 litres pour une personne seule, 65 litres pour un couple, 80 litres pour un couple avec un enfant et 120 litres pour une famille de cinq personnes. Si vous souhaitez disposer d’un important volume d’eau chaude en continu, privilégiez le chauffe-eau électrique à accumulation. Une astuce : si votre hauteur sous plafond le permet, préférez un modèle horizontal : vous pourrez le fixer en hauteur, par exemple dans la salle d’eau, et un lave-linge pourra se glisser en dessous !

La chaudière Naema 2, une solution adaptée aux contraintes de la rénovation.

Choisir un chauffe-eau gaz

La solution du chauffe-eau gaz peut être intéressante si votre logement est raccordé au gaz naturel. Pensez alors aux chaudières murales gaz à condensation : très compactes, elles s’insèrent aisément dans un placard ou une salle de bain.  Elles assurent tout à la fois le chauffage du logement et la production d’eau chaude sanitaire. La chaudière Naema 2, adaptée à la rénovation et complétée par un ballon, est ainsi une option adaptée aux appartements du fait de son petit volume. En bonus ? Les chaudières gaz à haute performance énergétique sont éligibles au crédit d’impôt pour la transition énergétique (CITE). Sachez cependant que le budget d’une installation gaz sera un peu supérieur à l’électrique, il vous faudra également compter le coût de l’entretien annuel (une centaine d’euros environ).

A noter : Quel que soit l’appareil sélectionné, faites appel à un artisan certifié RGE (Reconnu Garant de l’Environnement) pour effectuer la pose. Ce critère, nécessaire pour bénéficier des aides financières, est aussi un gage de sérieux pour choisir votre chauffagiste ou plombier.

Noëlle Hermal © AdC – L’Agence de Contenu

A lire aussi dans le Magazine :