Changer votre ancienne chaudière pour un modèle à haute performance est un excellent investissement pour réduire votre facture chauffage. Sous conditions, vous pouvez bénéficier de subventions pour financer votre achat. Tour d’horizon des aides disponibles en 2020.

Avec un très bon rendement (jusqu’à 108 %), une chaudière à haute performance énergétique vous permet de réaliser jusqu’à 25 % d’économies d’énergie, selon l’Ademe. Encourageant cette démarche en faveur de l’environnement (réduction des émissions de gaz à effet de serre), l’Etat vous donne un coup de pouce pour financer votre nouvelle chaudière.

Sous quelles conditions profiter de ces aides ?

L’octroi d’une subvention doit répondre à ces 3 conditions :

  • Vos travaux sont réalisés par un professionnel Reconnu Garant de l’Environnement (RGE).
  • Votre nouvelle chaudière fait partie des équipements éligibles.
  • Vous ne dépassez pas les plafonds de revenus s’il y en a.

    La chaudière Hysaé Hybrid, d’Atlantic : performante et ultra compacte !

Nouveauté 2020 : 2 aides fusionnent

Le CITE (Crédit d’Impôt pour la Transition Energétique) et la subvention du programme « Habiter Mieux Agilité » sont définitivement remplacés par MaPrimeRénov. Cependant, jusqu’en 2021, les ménages non éligibles aux critères de ressources de l’Anah pourront toujours prétendre au CITE (sauf dépassement du maximum de revenus exigé). A noter : l’acceptation du devis et le versement d’un acompte doivent s’effectuer en 2020.

La nouvelle aide « MaPrimRénov »

Cette prime concerne les foyers aux revenus modestes qui résident en France ou en Outre-Mer et dont le logement a été construit il y a plus de 2 ans. Le montant des subventions est de :

  • 800 à 1 200 € pour une chaudière au gaz à haute performance énergétique
  • 6000 à 8 500 € pour une chaudière bois alimentation manuelle
  • 8 000 à 10 000 € pour une chaudière bois alimentation automatique

Quelles sont les autres aides ?

Les autres subventions qui existaient déjà avant 2020 sont maintenues :

  • Eco-prêt à taux zéro (jusqu’en 2021)

Pour ce prêt sans intérêt, aucune condition de ressources n’est posée. Si vous installez une chaudière seule, le plafond du prêt se situe à 15 000 €.

  • TVA à taux réduit

Ce taux de TVA à 5,5 % s’applique à la fois sur les équipements achetés et sur la prestation d’installation. Attention toutefois à choisir un modèle de chaudière au bois ou au gaz éligible.

  • CEE (Certificats d’Economies d’Energie)

Les fournisseurs d’énergie (Total, EDF, Engie…) doivent vous aider à améliorer votre performance énergétique. Diagnostic, prêt à taux bonifié, prime… Comparez leurs offres en contactant un conseiller Point Rénovation Info Service au 0 808 800 700 (service gratuit + prix de l’appel).

  • Coup de pouce chauffage (jusqu’au 31/12/2020)

Pas de condition de ressources pour cette aide, cependant, vous devez remplacer un chauffage au charbon, fioul ou gaz par un équipement utilisant des énergies renouvelables ou une chaudière gaz à très haute performance. Pour ce dernier équipement d’ailleurs, la prime s’élève à 600 euros pour tous les foyers ou 1 200 € pour les ménages modestes.

  • Le chèque énergie

Conçue pour aider les foyers modestes à payer leur facture d’énergie, cette aide peut aussi s’utiliser pour financer une nouvelle chaudière alimentée au bois. Le montant varie de 48 à 277 euros.

Certaines aides sont cumulables, en fonction de vos choix, pensez à le vérifier !

Stéphanie Agnès © AdC – L’Agence de Contenu

A lire aussi dans le Magazine :