L’autoconsommation consiste à produire de l’énergie afin de couvrir les besoins énergétiques de son foyer. Un concept qui séduit un nombre croissant de Français, intéressés par ce type d’installation vertueuse et économique sur la durée !

L’autoconsommation : produire son énergie

Les énergies renouvelables ont la cote auprès des Français, de plus en plus attentifs à leur facture d’électricité et aux engagements durables de leurs fournisseurs. L’autoconsommation, qui consiste à produire son énergie grâce à des panneaux solaires photovoltaïques, se développe en France et gagne véritablement du terrain. On dénombre à ce jour 70 000 installations alors qu’il en existait deux fois moins en 2018 ! Les particuliers apprécient ce système qui leur permet de produire leur électricité et de vendre éventuellement le surplus. Les tarifs de rachats bloqués et la prime à l’autoconsommation proposée par l’Etat ont contribué à ce succès.

Les avantages de l’autoconsommation

La baisse des coûts de production des installations solaires photovoltaïques permet à de nombreux particuliers d’envisager un projet d’autoconsommation. Selon un sondage Harris Interactive, près d’un Français sur deux (48%) se dit intéressé par l’idée de produire son électricité à domicile. Ils sont aussi 87% à déclarer être prêts à faire évoluer leurs habitudes de consommation pour les adapter aux énergies renouvelables locales, selon une étude IFOP pour Synopia.

Le chauffe-eau solaire : performant et durable

Le CESI (chauffe-eau solaire individuel) nécessite seulement 4m² de panneaux solaires photovoltaïques, couplés à un ballon d’eau chaude. Même s’il implique le recours ponctuel à une chaudière ou à une résistance électrique intégrée, en appoint, le CESI permet une économie d’énergie de 50 à 70% par an. Le chauffe-eau solaire est en outre éligible aux aides financières (MaPrimeRénov’, CEE…). Un choix pertinent, quel que soit son lieu d’habitation en France !

Noëlle Hermal © AdC – L’Agence de Contenu

A lire aussi dans le Magazine :