Le ministère de la Transition Écologique et Solidaire a annoncé le 9 octobre dernier la prolongation du dispositif des Certificats d’économie d’énergie (CEE). C’est ainsi la quatrième période qui est étendue jusqu’au 31 décembre 2021. Une opportunité pour soutenir vos travaux de rénovation énergétique !

Le principe du CEE

Les pouvoirs publics imposent la réalisation d’économie d’énergie aux entreprises qui fournissent de l’énergie, et ce avec des objectifs chiffrés à atteindre. Ces « obligés » doivent inciter les consommateurs à mettre en œuvre des actions concrètes pour réduire leur consommation dans leur logement. De fait, les particuliers peuvent bénéficier des CEE par le biais des Primes Energie qui leur sont associées. A la clé ? Une somme, variable selon le type de travaux et la région climatique, qui viendra couvrir une partie des travaux. Le remplacement d’un chauffage vieillissant par une pompe à chaleur, par une chaudière à haute performance énergétique, ou encore l’acquisition d’un chauffe-eau solaire individuel entrent notamment dans le cadre des CEE.

La prolongation de la quatrième période

Initialement prévue jusqu’au 31 décembre 2020, la quatrième période du dispositif CEE, lancée le 1er janvier 2018, est finalement étendue au 31 décembre 2021. Une année supplémentaire donc, décidée par le ministère de la Transition Écologique et Solidaire, suite à une concertation avec les différents acteurs du dispositif : vendeurs d’énergies, associations de consommateurs… La prolongation touche aussi de nouveaux secteurs. Les industries soumises au dispositif du marché carbone européen sont désormais concernées, parmi lesquelles la chimie, la métallurgie, la papeterie, la verrerie… Elles s’ajoutent ainsi aux secteurs résidentiel, tertiaire, industriel, agricole, transport et réseaux. En outre, l’accent mis sur la rénovation énergétique des bâtiments est toujours d’actualité et même renforcé, avec par exemple le coup de pouce chauffage et isolation, lancé par le ministère et qui entre dans le cadre du dispositif CEE.

Perrine Roux © AdC – L’Agence de Contenu

A lire aussi dans le Magazine :