le-magazine-atlantic-Le-CITE-un-credit-dimpot-encore-plus-avantageuxC’est sans doute le moment de faire réaliser des travaux d’économies d’énergie chez vous. En effet, le crédit d’impôt développement durable (CIDD) devient le « crédit d’impôt pour la transition énergétique » (CITE). Et ce n’est pas qu’un changement de nom !

Profitez des nouvelles aides financières pour réaliser des travaux d’économies d’énergie chez vous ! Le CIDD (Crédit d’impôt développement durable) laisse ainsi la place au CITE (Crédit d’impôt pour la transition énergétique), encore plus avantageux pour vous.

Le CITE rentre dans le projet de loi sur la transition énergétique donnant obligation d’améliorer la performance énergétique de sa maison dès que des travaux importants sont menés (toiture, ravalement, isolation…). Inciter les citoyens français à rénover leur habitat, tel est l’objectif du CITE. Pour l’Etat, cette mesure a un coût : 230 millions d’euros en 2015 et 700 millions d’euros en 2016. Mais elle permettrait à terme d’économiser de l’énergie, de faire baisser la facture énergétique des ménages et de créer des emplois.

 

Un crédit d’impôt de 30 %

CITE © Marco2811 - Fotolia.com

Le CITE remplace l’ancien crédit d’impôt développement durable. (© Marco2811 – Fotolia.com)

Isolation, équipements de confort thermiques (chauffage et eau chaude sanitaire)… Désormais, le taux du crédit d’impôt est porté à 30 % pour toutes les dépenses éligibles. Et ce, dès la première dépense réalisée. Plus besoin de réaliser un bouquet de travaux pour bénéficier d’un crédit d’impôt intéressant. Une bonne nouvelle !

Cela concerne notamment :

– L’acquisition de matériaux d’isolation thermique, aussi bien pour les parois opaques que vitrées ou le calorifugeage des tuyaux disposant de caractéristiques techniques définies.

– L’acquisition d’appareils de régulation et de chauffage en maison individuelle ou dans un immeuble collectif.

– L’installation de certains équipements destinés à la production de chauffage et d’eau chaude sanitaire ou d’électricité. Cela va des chaudières à condensation, aux appareils utilisant les énergies renouvelables (CESI, CETI, chauffage au bois, pompes à chaleur).

Notez que le CITE s’applique désormais à deux nouveaux équipements : les compteurs individuels pour le chauffage et l’eau chaude sanitaire dans les copropriétés et les bornes de recharge des véhicules électriques.

 

Des avantages sous conditions

Cependant, la loi met en place quelques conditions :

–  Les travaux doivent être réalisés par l’entreprise qui fournit les matériaux.

– Vous pouvez bénéficier du crédit d’impôt sur le DPE (Diagnostic de Performance Energétique) une fois tous les 5 ans.

– Mais surtout, à partir du 1er janvier 2015, les travaux doivent être réalisés par une entreprise qualifiée « RGE » (Reconnu Garant de l’Environnement).

– Le montant des dépenses ouvrant droit au crédit d’impôt est plafonné à 8 000 € pour une personne seule et 16 000 € pour un couple soumis à imposition commune. Cette somme est majorée de 400 € par personne à charge.

Le CITE s’applique aux dépenses payées entre le 1er septembre 2014 et le 31 décembre 2015. Cependant, les contribuables ayant réalisé des dépenses du 1er janvier au 31 août 2014 dans le cadre d’un bouquet de travaux garderont le taux de 25 % sur le bouquet y compris pour ceux qui réaliseraient ces dépenses sur deux ans, soit 2014 et 2015.

Aurélie Cheyssial © AdC

 

Les solutions Atlantic :

A lire aussi dans le Magazine :

Pour aller plus loin :