Le chauffage est un poste de dépense essentiel et dans une maison que l’on souhaite écologique, il convient de sélectionner un équipement à la fois performant et économe en énergie. Quelle chaudière adopter pour remplir ce double objectif ? Nous vous aidons à y voir plus clair.

Dans un logement, le chauffage représente 67% des dépenses en énergie (Ademe). Pour alléger votre consommation et votre budget, il est nécessaire d’opter pour une solution de chauffage efficace et peu énergivore. A noter : chauffer une maison mal isolée est un puits sans fond… Avant d’investir dans une nouvelle chaudière, réalisez les travaux d’isolation qui s’imposent. Pour rappel, 25 à 30% des déperditions thermiques s’effectuent par le toit ; 20 à 25% par les murs et 10 à 15% par les fenêtres.

Il existe aujourd’hui plusieurs types de chaudières très performantes et intéressantes, dans l’optique d’une maison « écologique ».

Chaudière gaz naturel ou gaz à condensation ?

Les chaudières au gaz naturel nécessitent le recours à une énergie fossile. Néanmoins, le gaz est l’énergie fossile la plus « propre », il est d’ailleurs envisagé comme une solution de transition vers les énergies renouvelables. A titre de comparaison, le gaz est 25% moins polluant que le fioul. Pour un chauffage respectueux de l’environnement, on privilégiera une chaudière gaz à condensation : son fonctionnement est similaire à celui des chaudières gaz traditionnelles. Une différence de taille, néanmoins : la chaleur contenue dans les vapeurs d’eau des fumées est récupérée, ce qui permet de réduire la facture d’énergie de 30%, d’atteindre un rendement supérieur à 100% mais également de limiter le rejet de particules dans l’air. Un bon point pour un chauffage écolo !

Ce type de chaudière est particulièrement efficace avec des émetteurs basse température tels que des radiateurs chaleur douce ou un plancher chauffant.

Quel investissement ? Comptez un budget entre 2 300 et 3 000€ environ (les chaudières murales gaz à condensation sont moins coûteuses que les chaudières sol gaz). Cet équipement donne droit à une TVA réduite et est notamment éligible au CITE – crédit d’impôt de 30%.

Chaudière gaz basse température

La chaudière gaz basse température est similaire à une chaudière gaz traditionnelle : elle doit son fonctionnement à la combustion du gaz, qui permet d’assurer le chauffage et/ou l’eau chaude sanitaire. En revanche, ce type de chaudière chauffe l’eau à environ 50° – contre 90° pour un modèle classique. De plus, elle restitue sous forme de chaleur plus de 90% de l’énergie utilisée. Comparée à une chaudière gaz de plus de 15 ans, le bénéfice sur le plan des économies d’énergie oscille entre 15 et 20%.

Quel investissement ? Comptez entre 1 500 et 4 000€ environ. Le budget est certes attractif mais cette installation est moins économe en énergie que la chaudière gaz condensation.

Performances et respect environnemental : plusieurs options de chaudières s’offrent à vous.

Chauffage écologique : la chaudière hybride

La chaudière hybride associe une pompe à chaleur à une chaudière gaz ou fioul. Dans un souci de préservation maximale de l’environnement, on optera plutôt pour le duo PAC / chaudière gaz à condensation. L’avantage de ce mode de chauffage est le recours prioritaire à la pompe à chaleur qui fonctionne en captant les calories gratuites présentes dans l’air. La chaudière gaz à condensation intervient en relève, lors des jours de grand froid, pour assurer un confort thermique constant. Autre atout de la chaudière hybride, elle assure la production d’eau chaude sanitaire.

A noter : il existe également des modèles hybrides combinant chaudière gaz à condensation et chauffe-eau solaire intégré. Avec Perfisol Hybrid Duo d’Atlantic, par exemple, le chauffe-eau solaire couvre 50 à 80% de l’eau chaude sanitaire. Le rendement, grâce à la condensation, atteint quant à lui 108 % ! Ce type d’équipement est à privilégier dans le neuf, même s’il peut aussi s’intégrer en rénovation.

Quel investissement ? Pour la chaudière hybride Perfisol Duo, comptez 5 454€ TTC pour une pose effectuée par un installateur (et sous réserve de respecter les conditions de la TVA à taux réduit). Le budget pour Hysae Hybrid 6000 associant PAC et chaudière murale gaz à condensation est de 5 919€ TTC pour une pose effectuée par un installateur. Ce type d’équipement donne droit à 30% de crédit d’impôt via le CITE.

Chauffer une maison écologique : la chaudière bois

La chaudière bois fonctionne grâce à la combustion de bûches ou granulés de bois, le combustible le moins cher à ce jour. Il s’impose également comme un combustible renouvelable, à la condition de sélectionner un bois de chauffage issu d’une gestion durable des forêts. Pour vous aider, sachez qu’il existe des labels (NF bois de chauffage, par exemple) garantissant que chaque arbre coupé donne lieu à la plantation d’un nouvel arbre.

La chaudière bois est un mode de chauffage écologique. Ses émissions de CO2 sont 6 fois inférieures à celles du gaz. Pour une installation peu émettrice de particules fines et monoxyde de carbone, tournez-vous vers un appareil labellisé « Flamme Verte ». La chaudière à bûches Vercors d’Atlantic est ainsi labellisée Flamme Verte 7 étoiles, soit le niveau le plus performant. Ce modèle en tirage forcé permet d’obtenir une autonomie accrue, pour un usage moins contraignant.

Quel investissement ? Le budget est élevé, comptez entre 15 000 et 25 000€. Il est possible d’y associer un ballon d’eau pour la production d’eau chaude sanitaire. La chaudière à bois est éligible au CITE (crédit d’impôt de 30%), aux aides de l’ANAH, à l’éco-prêt à taux zéro et à la TVA réduite à 5,5%.

Les solutions Atlantic :

A lire aussi dans le Magazine :