le-magazine-atlantic-qualite-d-air-interieurune-chambre-saine-pour-accueillir-bebe5Avec un système immunitaire moins développé, le nourrisson est particulièrement sensible aux agressions extérieures. Comment faire de sa chambre un environnement sain et protégé, sachant qu’il y passera près de 90 % de son temps ? Suivez donc nos conseils.

 

Contre les allergies, soignez la qualité de l’air intérieur

Asthme, dermatite atopique, rhume chronique… Les maladies allergiques touchent aujourd’hui près d’un enfant sur cinq dans les pays développés. Parmi les causes multiples à l’origine de ces pathologies, la qualité de l’air intérieur est souvent pointée du doigt. Car un enfant n’est pas un adulte en miniature. Il inhale plus d’air et ainsi plus de polluants.

 

Attention peinture fraîche !

Un air sain dans la chambre de bébé est particulièrement important pour sa santé. (© marchibas – Fotolia.com)

C’est généralement en voulant le mieux qu’on fait le pire. Peinture refaite, nouveaux meubles, un peu de vernis, des détergents… Et c’est autant de composés organiques volatils ou COV, tels que le formaldéhyde, qui vont polluer l’atmosphère de la chambre du nouvel arrivant. Une étude menée dans quatre pays européens en 2010 par le magazine 60 millions de consommateurs montre que dans 40 % des chambres de bébés testées, la concentration en COV a largement franchi les seuils d’alerte. Préférez donc des produits dépourvus de solvants, munis d’un écolabel. Et aidez-vous des étiquettes pour faire votre choix.

 

Évitez acariens et allergènes !

N’accumulez pas les tissus dans la chambre d’enfant. Rideaux, coussins, peluches, tapis, apportent certes de jolies couleurs. Mais ce sont aussi des nids à acariens ! Autre ennemi : l’humidité, qui favorise leur prolifération ainsi que le développement de moisissures, également un puissant allergène.

 

Pensez à renouveler l’air

La ventilation naturelle ou mécanique est indispensable car elle permet de limiter les concentrations de polluants et l’humidité. Les VMC simple et double flux assurent une circulation permanente de l’air dans votre logement. Les VMC double flux, qui limitent au minimum les pertes de chaleur du logement en hiver, disposent même de filtres sur les entrées d’air pour diminuer l’entrée des pollutions extérieures. Sans elles, pensez à ouvrir vos fenêtres au moins deux fois par jour pendant 10 bonnes minutes, de façon à créer un courant d’air dans le logement.

 

Réglez le chauffage à la bonne température

19 °C pour les pièces à vivre et 17°C pour les chambres sont les températures moyennes recommandées par l’Ademe. Une température trop forte favorise également la prolifération des acariens. Attention aussi à un air trop sec qui peut irriter les voies respiratoires de votre bébé. Si vous possédez encore des vieux convecteurs, il est recommandé de les remplacer par des radiateurs dits à chaleur douce. Ceux-ci chaufferont la pièce de manière homogène par rayonnement, en préservant le taux d’humidité dans la pièce. De plus, équipés d’un système de programmation intelligent, les radiateurs électriques nouvelle génération savent maintenir une température constante pièce par pièce.

Aurélie Cheyssial © AdC

 

Les solutions Atlantic :

A lire aussi dans le Magazine :

Pour aller plus loin :