PASPour vous aider à réaliser vos travaux de rénovation énergétique, pensez au prêt d’accession sociale. Il peut vous permettre de financer une partie de vos travaux. Décryptage.

Encore peu connu de certains particuliers, le prêt d’accession sociale (PAS) est un dispositif permettant notamment aux ménages de rénover un logement ancien. Si vous envisagez d’effectuer des travaux d’économies d’énergie dans votre maison, vérifiez donc bien en amont si vous remplissez les conditions pour souscrire à ce prêt avantageux. Il serait dommage de passer à côté !

Des conditions à remplir pour avoir droit au prêt d’accession sociale

Condition n°1 : Vos travaux d’économies d’énergie doivent avoir un coût minimum de 4 000 €. Le prêt d’accession sociale peut d’ailleurs couvrir la totalité de vos travaux, sans apport personnel.

Condition n° 2 : Attention, le PAS n’est accessible que dans votre résidence principale. Il n’est en effet pas possible de souscrire ce prêt pour une résidence secondaire.

Condition n° 3 : Vos revenus ne doivent pas dépasser un certain montant, variant selon le nombre de personnes vivant dans votre logement et votre région d’habitation. Pour savoir si vous y avez droit, rendez-vous sur le site dédié. Et munissez-vous de votre avis d’imposition de l’année N-2. Autrement dit, pour des travaux à réaliser en 2016, basez-vous sur vos revenus de 2014. Par exemple, si vous habitez en région parisienne, vos ressources ne doivent pas excéder 37 000 € si vous êtes célibataire, 51 800 € si vous vivez en couple, 74 000 € si vous vivez en couple avec 2 enfants.

Le PAS, un coup de pouce non négligeable pour vos travaux d'économies d'énergie

Le PAS, un coup de pouce non négligeable pour vos travaux d’économies d’énergie

PAS : à qui s’adresser ?

Si vous remplissez ces différentes conditions, rendez-vous dans votre banque ou tout autre établissement financier ayant passé une convention avec l’Etat. N’hésitez pas à comparer les offres entre elles pour choisir la plus avantageuse en termes de taux (variables ou fixes).

Les taux d’emprunt varient selon la durée de votre prêt (de 5 à 25 ans, voire 35 ans) et selon l’établissement bancaire. Mais sachez que des seuils ont été fixés : 3,25 % pour une durée de prêt inférieure ou égale à 12 ans, 3,70 % pour une durée de prêt supérieure à 20 ans.

Enfin, n’oubliez pas que le PAS est cumulable avec d’autres aides financières, à l’instar du prêt à taux zéro.

Aurélie Charpentier © AdC

A lire aussi dans le Magazine :