le-magazine-atlantic-Pourquoi-remplacer-vos-equipements-thermiques2Radiateurs, chaudière, ballon d’eau chaude, ventilation… Quand ces équipements arrivent en fin de vie, on pense d’abord à la facture salée ! Pourtant, grâce aux équipements modernes et aux aides financières dont ils vous font bénéficier, anticiper la panne c’est s’assurer des économies sur le long terme et plus de confort.

Rénover vos équipements thermiques, un bon moyen pour adoucir votre budget énergétique

Près de 65 % de l’énergie consommée par les ménages est consacrée au chauffage et 12 % à la production d’eau chaude sanitaire (Source : ADEME). Aussi n’hésitez plus pour rénover votre installation de confort thermique ! La modernisation d’une installation ancienne se rentabilise en effet très vite. Car les équipements d’aujourd’hui sont moins énergivores. En optant pour un système de chauffage basse consommation et un chauffe-eau économique, vous réaliserez des économies d’énergie à la maison. Et vous verrez vos factures de chauffage et d’eau diminuer.

Rénovation équipements thermiques © PV - Fotolia.com

Réalisez d’importantes économies d’énergie en remplaçant vos équipements de confort thermique. (© PV – Fotolia.com)

Les chaudières gaz à condensation consomment par exemple 30 % de moins qu’une chaudière gaz traditionnelle. D’autres appareils, comme les radiateurs ou les chauffe-eau électriques, savent détecter vos habitudes de vie pour économiser de l’énergie. Munis de ces solutions intelligentes d’auto-apprentissage, ils savent quand et où se mettre en marche pour des économies d’énergie de l’ordre de 30%.

Pompes à chaleur, chauffe-eau thermodynamiques ou solaires, chaudières hybrides… De nombreux appareils utilisent aujourd’hui les énergies renouvelables pour chauffer la maison et l’eau chaude sanitaire. A l’instar du bois, de l’énergie solaire, ou encore de la chaleur stockée dans le sol (géothermie), dans les nappes phréatiques, dans l’air (aérothermie). Ces sources d’énergie sont non seulement gratuites mais, en plus, moins dommageables pour l’environnement.

 

Rénover vos équipements thermiques, un bon moyen pour améliorer votre confort

Se sentir bien chez soi, c’est bénéficier d’une température homogène et adaptée à la pièce dans laquelle vous vous trouvez. Quant au chauffage électrique, finis les anciens convecteurs qui assèchent l’air ! Les radiateurs dits à chaleur douce se programment individuellement. Ils vous offrent un confort proche de celui d’un chauffage central et une température homogène dans l’ensemble de la pièce.

ambiance-Maradja-45

En choisissant des radiateurs chaleur douce, réalisez jusqu’à 45 % d’économies sur votre facture de chauffage !

Vous pouvez aussi opter pour un gestionnaire d’énergie capable de piloter tous vos équipements de chauffage. Par exemple, grâce au protocole de communication IO home control, vous réaliserez jusqu’à 15 % d’économies sur votre facture ! Très simple d’utilisation, il s’occupe de tout et permet de fin de vieréguler la température pièce par pièce, sans le moindre effort.

Du côté de l’eau chaude sanitaire, les ballons dits intelligents savent éviter les douches froides en adaptant la production d’eau chaude à vos besoins. Résultat : vous avez de l’eau chaude à tout moment pour toute la famille !

Enfin ne négligez pas la ventilation qui assure un renouvellement d’air constant dans votre logement. Son rôle est d’évacuer les polluants et l’humidité responsable de nombreuses allergies et de dégradations du bâtiment. Les VMC simple flux hygroréglables apportent de l’air neuf en fonction du taux d’humidité du logement pour limiter les consommations d’énergie intempestives. Encore plus confortables, les VMC double flux récupèrent les calories de l’air froid extrait pour réchauffer l’air entrant. De plus, elles sont équipées de filtres qui bloquent poussières et pollens pour le plus grand confort des personnes allergiques.

 

Rénover vos équipements thermiques, c’est le bon moment !

Engagée dans la lutte contre le dérèglement climatique, la France vise à réduire sa consommation d’énergie. L’un des grands axes de la loi sur la transition énergétique pour la croissance verte est la rénovation thermique des bâtiments.

Hynea_Hybrid_Duo_Gaz_3_300_dpi

Rénover vos équipements de confort thermique vous donne droit à des aides financières.

Il existe tout un tas d’aides financières vous incitant à rénover votre installation de chauffage et de production d’eau chaude sanitaire.

  • Le crédit d’impôt transition énergétique * (CITE, anciennement CIDD) permet un remboursement de 30 % du coût (et parfois de la pose) de certains équipements. A l’instar des chaudières à condensation, des équipements de régulation et de programmation du chauffage, ou des appareils utilisant les énergies renouvelables.
  • Une TVA réduite à 5,5 % pour l’achat et la pose d’une chaudière à condensation, d’une pompe à chaleur ou d’un chauffe-eau solaire ou thermodynamique.
  • Un éco-prêt à taux zéro.
  • Une prime à la rénovation énergétique de 1 350 €.
  • Les Certificats d’Economie d’Energie (ou CEE)
  • Mais aussi, selon vos ressources ou les technologies mises en œuvre, des aides de l’Anah, des collectivités territoriales ou locales, ou encore des prêts spécifiques.

Toutes ces aides sont soumises à condition, mais certaines sont cumulables. Pour connaître précisément le coût final de votre projet, rendez-vous dans votre Point Rénovation Info Service. Vous aurez ainsi toutes les cartes en main pour pouvoir rénover à moindre coût votre installation de confort thermique.

Et n’oubliez pas que des travaux d’isolation ne sont pas superflus pour assurer l’efficacité de vos équipements de confort thermique. Et éviter les déperditions de chaleur. En réalisant des travaux d’isolation et en rénovant votre installation thermique existante, vous bénéficierez d’ailleurs d’aides financières plus avantageuses.

* Selon les communiqués du ministère de l’Écologie, du développement Durable et de l’Énergie des 17 juillet et 29 Aout 2014 et sous réserve d’adoption de la loi de finance 2015.

Aurélie Cheyssial © AdC

 

Les solutions Atlantic :

A lire aussi dans le Magazine :