le-magazine-atlantic-la-pac-comment-ca-marche-300Si vous avez une maison avec, ne serait-ce qu’un petit jardin ou une cour, vous pouvez investir dans une pompe à chaleur. Un moyen de chauffage économique à long terme car il fait appel à des sources d’énergie renouvelables.

La pompe à chaleur ‘pour les nuls’

A quoi ça sert ? Les fonctions de la pompe à chaleur :
1. Chauffer l’air de la maison.
2. Rafraîchir l’air de la maison.
3. Produire de l’eau chaude sanitaire.

Un petit jardin ou une cour, des lieux propices à l’installation d’une pompe à chaleur (Source : Flickr - Kendyl Young)

Un petit jardin ou une cour, des lieux propices à l’installation d’une pompe à chaleur
(Source : Flickr – Kendyl Young)

Est-ce que c’est écologiquement correct ?
Toutes les pompes à chaleur utilisent une énergie renouvelable : une source d’énergie gratuite et inépuisable. Cette énergie, sous forme de calories, permet de chauffer l’intérieur d’une maison efficacement.
La pompe à chaleur aérothermie utilise la chaleur naturellement présente dans l’air extérieur.
La pompe à chaleur géothermie utilise la chaleur naturellement présente dans la terre.

Est-ce que ça permet de faire des économies?
Installer une pompe à chaleur dans sa maison, c’est l’assurance de diviser sa facture par 2 ou 3 par rapport à un système de chauffage classique (fioul, électricité ou gaz).* Pour minimiser l’apport de chauffage auxiliaire, une bonne isolation s’impose également. 

Quels sont les différents types de pompes à chaleur ?

Il existe deux catégories de pompes à chaleur – l’aérothermique et la géothermique.

–  La pompe à chaleur aérothermie 

Un fluide caloporteur – qui transporte de la chaleur entre deux ou plusieurs sources de température – stocke l’énergie. Il la fait circuler d’une entité extérieure, qui capte les calories de l’air, vers une unité intérieure, qui diffuse les calories dans la maison.

– La pompe à chaleur air air

Cette pompe à chaleur utilise une ou plusieurs unités terminales de climatisation et/ou de chauffage destinée à pulser de l’air à la bonne température.

La pompe à chaleur air eau

Cette pompe à chaleur utilise un condenseur pour injecter de la chaleur dans le circuit de chauffage hydraulique comme un plancher chauffant ou des radiateurs.

– La pompe à chaleur géothermie 

Elle est basée sur le même principe que la pompe à chaleur aérothermie, mais elle fonctionne différemment.

La pompe à chaleur, installée à l’intérieur du logement, est reliée à des capteurs horizontaux, verticaux ou à une nappe. Les calories prélevées dans le sol sont transportées par le fluide caloporteur jusqu’à la pompe à chaleur. Celle-ci va diffuser la chaleur soit via des ventilo-convecteurs, soit via des radiateurs ou planchers chauffants (si le logement dispose d’un chauffage central).

Peut-on combiner une pompe à chaleur avec des installations existantes ?

Oui, dans le cas d’une relève de chaudière existante : la pompe à chaleur fonctionnera en priorité et la chaudière existante prendra le relais quand l’apport des calories extérieures sera insuffisant.

Les pompes à chaleur Air/Eau et géothermie sont compatibles avec tout type de réseau hydraulique : plancher chauffant, radiateur à eau ou ventilo-convecteur.

Et dans le cas de pompes à chaleur Air/Air, il est envisageable de conserver en appoint un autre système comme par exemple des radiateurs électriques.

Une pompe à chaleur consomme, en moyenne, trois fois moins qu'un système de chauffage traditionnel.

Une pompe à chaleur consomme, en moyenne, trois fois moins qu’un système de chauffage traditionnel.

Quelle pompe à chaleur choisir ?

La pompe à chaleur aérothermie air air

Elle est adaptée à tout type de maison, à condition de disposer d’un espace extérieur bien aéré : jardin ou cour.

La pompe à chaleur aérothermie air eau

Elle est adaptée à tout type de maison disposant d’un espace extérieur bien aéré. Point important : elle nécessite de disposer d’un chauffage central qui diffuse la chaleur (compatible avec un système basse ou haute température).

La pompe à chaleur géothermie

Elle nécessite  des travaux spécifiques. Pour pouvoir installer des capteurs horizontaux, il est impératif de disposer d’un terrain assez grand (la surface du capteur doit atteindre au moins 1,5 fois la surface de la maison à chauffer) et assez plat. Autres points importants : le terrain ne doit pas être trop argileux ni entrer dans la catégorie des remblais et la roche ne doit pas être trop dure.  La pose de capteur verticaux nécessite quant à elle d’obtenir une autorisation auprès de la mairie concernée.

Crédit d’impôt or not crédit d’impôt ?

Les pouvoirs publics ont mis en place une fiscalité verte pour encourager les économies d’énergie.

Découvrez les aides financières 2016.

 

Les solutions Atlantic :

  • Découvrir la gamme de pompes à chaleur Atlantic

A lire aussi :