le-magazine-atlantic-FlashInfo4Le gouvernement a présenté hier son plan de rénovation énergétique de l’habitat. Baptisé « J’éco-rénove, j’économise », ce dispositif entend inciter les ménages français à réaliser des travaux dans leur logement.

Une campagne de communication grand public accompagne le lancement de ce plan.

Une campagne de communication grand public accompagne le lancement de ce plan.

L’objectif du plan de rénovation énergétique dévoilé par le gouvernement est clair. Il s’agit d’atteindre 500 000 logements rénovés par an d’ici à 2017, tout en réduisant de 38 % la consommation d’énergie dans le secteur du bâtiment d’ici à 2020.

Première mesure annoncée : la simplification des démarches pour les particuliers. Un numéro de téléphone unique (0810 140 240 – au prix d’un appel local) va ainsi vous permettre de poser vos questions en toute simplicité. Vous avez également la possibilité de vous rendre dans l’un des 450 « points rénovation info service » (PRIS) le plus proche de chez vous. Pour prendre rendez-vous avec un conseiller d’un PRIS, rendez-vous sur le site web dédié à l’opération.

Plus d’aides accordées aux ménages

Deuxième mesure phare : le renforcement des aides accordées aux particuliers pour financer leurs travaux de rénovation énergétique. Les aides existantes (crédit d’impôt développement durable et éco-prêt à taux zéro) vont être optimisées. Quant aux ménages les plus modestes, ils pourront bénéficier d’une subvention renforcée (jusqu’à 50 % du montant des travaux) et d’une prime de 3 000 €. Le plafond des ressources permettant d’accéder à ces aides a en outre été relevé : 46 % des Français peuvent dorénavant y avoir droit.

Les classes moyennes (revenus modestes ou moyens) peuvent par ailleurs obtenir une prime d’un montant de 1 350 €.

© Ministère de l’Egalité des territoires et du Logement

© Ministère de l’Egalité des territoires et du Logement

 

Réaliser des travaux de rénovation énergétique permet, à terme, de réaliser des économies non négligeables. Ainsi, selon le communiqué de presse du gouvernement, « la facture annuelle de chauffage représente environ 900 € en moyenne par ménage (soit 9 % de leur budget). Entre une maison mal isolée et une maison très performante, la facture peut passer de plus de 2 500 € à 250 € par an, ce qui représente une économie de près de 200 € par mois ».

C’est le moment de remplacer votre vieille installation !

Produits éligibles aux crédits d’impôts : chaudière à condensation, système de régulation/programmation, pompe à chaleur, chauffe-eau thermodynamiquechauffe-eau solairePoêle à granulés,  …

A lire aussi dans le Magazine :

Pour aller plus loin :

[table “18” not found /]