le-magazine-atlantic-semaine-reduction-dechetsLa Semaine Européenne de la Réduction des Déchets (SERD) a lieu du 21 au 29 novembre 2015. L’occasion pour vous de sensibiliser votre famille et vos proches aux sujets environnementaux.

Et si vous participiez avec votre famille à la Semaine Européenne de la Réduction des Déchets (SERD) ? Organisée en France par l’ADEME, elle a également lieu à l’échelle européenne, dans plus de 23 pays. Son objectif : limiter au maximum la production de déchets. Car le meilleur déchet est celui que l’on ne produit pas…

Du 21 au 29 novembre 2015, administrations, collectivités locales, entreprises, écoles ou encore hôpitaux mèneront des actions de sensibilisation. Sans oublier les particuliers. Au programme : prévention du gaspillage alimentaire, promotion de la réparation et de la réutilisation des produits usagés, mise en avant du compostage, de l’écoconception des produits, lutte contre le suremballage, prévention des déchets dangereux… L’idée n’est pas de faire culpabiliser mais de permettre à chacun de réduire au quotidien la quantité de déchets qu’il génère, à travers des conseils et gestes tout simples.

Recyclez vos appareils usagés

Une semaine pour apprendre les bons gestes et les appliquer.

Une semaine pour apprendre les bons gestes et les appliquer.

En tant que particuliers, vous pouvez participer à des animations organisées dans votre région. A l’instar d’ateliers pour apprendre à nettoyer votre maison avec des produits d’entretien naturels et écologiques, réduire vos déchets dans la cuisine, ne plus gaspiller la nourriture, ou encore mieux recycler vos produits. Renseignez-vous sur le site dédié.

D’ailleurs, n’oubliez pas : vos équipements de confort thermique sont aussi concernés par le recyclage et l’écoconception ! Sachez également que l’ADEME met à votre disposition un outil pour savoir que faire de vos déchets. N’hésitez pas à l’utiliser pour faire les bons gestes en matière d’environnement et donner une seconde vie à vos produits usagés, comme vos vieux radiateurs.

Aurélie Charpentier © AdC

Pour aller plus loin :

A lire aussi dans le Magazine :