L’habitat durable a de l’avenir

Sources d’économies et respectueuses de l’environnement, les maisons BBC, à énergie positive et bioclimatiques annoncent l’habitat de demain. Un mot d’ordre, la maîtrise des consommations énergétiques.

 

50 kWh/m2/an, voici la norme de consommation d’énergie (chauffage, climatisation, eau chaude sanitaire, éclairage…) imposée dans les maisons neuves à partir du 1er janvier 2013. Les rénovations seront également concernées avec un objectif de 80 kWh/m2/an. Ces constructions bien isolées, étanches à l’air… se verront décerner le label BBC Effinergie qui certifie que votre logement entre bien dans la catégorie des bâtiments basse consommation. La construction BBC possède par ailleurs d’autres atouts : elle prévient tout risque de dérive du poste énergétique et apporte une vraie valeur ajoutée au bien lors de son éventuelle revente.

Produire plus pour dépenser moins

Encore peu répandue, la maison à énergie positive fait le pari de produire plus d’énergie qu’elle n’en consomme. Pour produire plus et dépenser moins, plusieurs conditions doivent être réunies : maximiser le rapport volume/surface, renforcer l’isolation, utiliser une VMC double flux, disposer de grandes surface vitrées restituant la chaleur et utiliser les énergies renouvelables (pompes à chaleur, solaire, thermodynamique). Économies d’énergie, très faible rejet en CO2, ce type de maison peut en plus permettre de revendre l’énergie inutilisée à un fournisseur d’énergie.

Une maison nature

La maison bioclimatique répond à plusieurs objectifs : trouver une adéquation entre l’habitat, le comportement des occupants et le climat pour réduire au maximum les besoins en chauffage et en climatisation. En utilisant à son avantage le climat, l’environnement et le lieu où elle est bâtie, la construction bioclimatique propose un retour l’essentiel. Le chauffage et la climatisation combinent rayonnement solaire, inertie thermique des matériaux et du sol et circulation naturelle de l’air. Dans un pays tempéré, une maison bioclimatique peut couvrir plus des trois quarts de ses besoins uniquement grâce au soleil.

A lire aussi

‘La rénovation thermique encouragée’ (20minutes.fr – 04 décembre 2012)