Grâce à un processus de “transpiration“, les plantes vertes émettent de la vapeur d’eau. Quand l’air intérieur est trop sec, elles constituent une solution économique, naturelle et esthétique pour humidifier son logement. Mais toutes n’ont pas les mêmes vertus. Sélection.  

  • La plus efficace, la fougère. La fougère dite de Boston est la plus à même d’humidifier l’air intérieur. Elle apprécie chaque pièce de la maison. Vaporiser régulièrement d’eau son feuillage.

  • La plus exigeante, la Gerbera. Originaire d’Afrique australe et réputée pour la beauté de ses fleurs, la Gerbera s’épanouit également dans chaque pièce, à une température ambiante de 15 à 22°. Elle exige de l’entretien : veiller à ce que le terreau reste bien humide.

  • La plus autonome, le Pothos. Cette espèce aérienne au feuillage panaché de vert et de blanc est originaire du sud de Chine et d’Asie du sud est. Ayant besoin d’un arrosage modéré, elle nécessite moins d’entretien que la fougère et la Gerbera et se sent à l’aise à une température comprise entre 15 et 25°. Mais attention, à moins de 13°, elle peut mourir. Eviter de la placer face à une baie vitrée ou dans une véranda : cette plante réclame peu de lumière.
  • La plus consommatrice d’espace, l’Areca. Cette espèce africaine, également connue sous le nom de “palmier d’Arec“, s’adapte à chaque pièce du domicile, pourvu que celle-ci soit assez grande : parvenue à maturité, l’Areca peut s’étendre sur une surface d’un mètre carré ! Si cette plante est un bon humidificateur d’intérieur, elle peut s’avérer toxique pour les animaux domestiques, les chats en particulier.

  • La mieux domestiquée, le Schefflera. Originaire d’Asie et d’Australie, cette espèce qui, à l’état sauvage, peut dépasser les 30 mètres de hauteur ne franchit pas la barre des deux mètres en intérieur. A arroser modérément en hiver et généreusement l’été, en laissant sécher le substrat à chaque fois.

  • La plus toxique pour l‘Homme, le Dieffenbachia. Egalement connue sous le nom de “Canne du muet“, le Dieffenbachia permet également d’humidifier l’air intérieur. Mais attention, cette plante est vénéneuse et toxique pour l’Homme. Il est donc recommandé de la manipuler avec précaution et de se laver les mains ensuite. Bien évidemment, la tenir éloignée des enfants, mais aussi des animaux domestiques.

Pour aller plus loin

Contre l’air sec, 5 bons réflexes à adopter