le-magazine-atlantic-Idees-rec¦ºues-Pompes-a-chaleur2Nombreux sont ceux qui hésitent à installer chez eux une pompe à chaleur aérothermique. On la dit très coûteuse à l’achat, bruyante, ou encore difficile à entretenir. Démontons donc ces idées reçues autour de ce produit d’avenir avec deux électriciens chauffagistes : Matthieu Lefrançois, responsable de l’agence BJ 35 (35) et Christian Zeller (67).

 

Idée reçue n°1 : Une pompe à chaleur, ça ne donne droit à aucune aide financière !

FAUX ! Comme l’explique Matthieu Lefrançois, électricien chauffagiste en Ille-et-Vilaine, « seules les pompes à chaleur air/air ne donnent droit à aucune aide financière. Les pompes à chaleur air/eau font bénéficier du crédit d’impôt transition énergétique (CITE) de 30 % en 2015, des certificats d’économies d’énergie, ou encore d’un taux de TVA réduit à 5,5% ».

 

alfea-excellia-duo-visuel-485x330-atlantic-2014

Une pompe à chaleur ne fait pas plus de bruit qu’un réfrigérateur.

Idée reçue n°2 : Une pompe à chaleur, ça fait beaucoup de bruit !                        

FAUX ! Christian Zeller, électricien chauffagiste dans le Bas-Rhin, estime qu’en moyenne « le niveau sonore se situe à 40dB ». Soit, « à peu près autant qu’un réfrigérateur en fonctionnement », souligne Matthieu Lefrançois. Aussi, pour éviter l’inconfort de la vibration, conseille-t-il de placer l’unité extérieure à l’écart des pièces de vie, généralement près d’un local technique ou du garage.

 

Idée reçue n°3 : Une pompe à chaleur nécessite beaucoup d’entretien et est compliquée à utiliser !

FAUX ! Une simple visite de contrôle annuel par un professionnel suffit « Quant à l’usage, ajoute Matthieu Lefrançois, pour l’utilisateur, c’est aussi simple à utiliser qu’une chaudière ! Il a simplement à s’occuper de régler son thermostat d’ambiance. »

 

Idée reçue n°4 : Avec une pompe à chaleur, le retour sur investissement se fait longtemps attendre !

VRAI ET FAUX ! « Tout dépend de la consommation antérieure, explique  Matthieu Lefrançois. Car une pompe à chaleur représente tout de même un investissement important. Dans une maison mal isolée, le remplacement d’une vieille chaudière pourra être rentabilisé en moins de 8 ans. » Une analyse des consommations et de l’installation pour chaque projet permettra d’affiner cette estimation.

 

PAC Alfea Excellia_visuel_ambiance

Une pompe à chaleur vous assure confort et économies d’énergie.

Idée reçue n°5 : Une pompe à chaleur, ce n’est pas très performant en matière de chauffage !

FAUX ! « Une pompe à chaleur fonctionne aussi bien qu’une chaudière gaz ou fioul », remarque Christian Zeller. En outre, ajoute Matthieu Lefrançois, « l’eau est chauffée à basse température. Et les installations sont programmées pour un confort optimal dans la maison ». Et ce, même si les températures extérieures sont négatives. Sachez aussi qu’il existe aussi des PAC hybrides intégrant une chaudière, gaz condensation ou fioul, qui assure la relève en cas de grand froid.

 

Idée reçue n°6 : Une pompe à chaleur, ça ne sert qu’au chauffage de ma maison, pas à la production d’eau chaude sanitaire !

FAUX ! « 80 % des pompes à chaleur que nous installons assurent à la fois le chauffage et la production d’eau chaude sanitaire », observe Matthieu Lefrançois.

 

Idée reçue n°7 : Une pompe à chaleur n’est pas une solution de confort pour l’été !

FAUX ! Car, comme l’explique Christian Zeller, « ceux qui possèdent une pompe à chaleur réversible se rafraîchiront l’été grâce à leur plancher. L’été, la pompe à chaleur peut même servir à chauffer l’eau de la piscine. »

 

hynea-ambiance - Chaudie¦Çre hybride Gaz a¦Ç Condensation et PACjpg

En rénovation, l’installation d’une pompe à chaleur nécessite entre 4 et 5 jours de travaux.

Idée reçue n°8 : Une pompe à chaleur nécessite énormément de travaux lors de son installation !

Vrai et faux ! Il faut tout de même compter « entre 4 à 5 jours de travaux » en rénovation selon les estimations de Matthieu Lefrançois (dépose de l’installation existante, extension de l’installation électrique et de la plomberie). Cependant, pour Christian Zeller, ce ne sont pas des travaux beaucoup plus importants que ceux nécessaires au changement d’une chaudière.

 

Idée reçue n°9 : Une pompe à chaleur n’est pas une solution pour un projet de rénovation !

FAUX ! Il est tout à fait possible d’installer une pompe à chaleur air/eau en rénovation en remplacement ou complément de la chaudière existante (relève),, et pas seulement dans le neuf. Pour Christian Zeller, « tout dépend de l’installation existante. Une pompe à chaleur en relève de chaudière, c’est très bien, surtout s’il y a des radiateurs en place ! ».

 

Idée reçue n°10 : Une pompe à chaleur consomme beaucoup d’électricité !

FAUX ! « La pompe à chaleur utilise une énergie gratuite et renouvelable : les calories présentes dans l’air, explique Matthieu Lefrançois. Sur l’année, une pompe à chaleur peut permettre de réaliser jusqu’à 60 % d’économies d’énergie. Lorsqu’elle bénéficie d’un coefficient de performance (COP) de 4, cela signifie qu’elle consomme 1kWh pour restituer pour 4 kWh de chaleur. » Il n’y a que pendant les pic de grand froid où la pompe à chaleur pourra faire appel à son appoint si nécessaire pour apporter le complément de chaleur afin de garantir un confort constant pendant toute la saison de chauffe.

 Aurélie Cheyssial © AdC

Attention : les aides financières mentionnées dans l’article peuvent être sujettes à modifications, la réglementation évoluant constamment.

 

Les solutions Atlantic :

A lire aussi dans le Magazine :

Pour aller plus loin :

  • Rendez-vous sur les sites des deux électriciens chauffagistes interviewés, Matthieu Lefrançois (BJ 35) et Christian Zeller