le-magazine-atlantic-vmc-hygroreglableVous avez besoin d’un système efficace pour ventiler votre logement mais ne nécessitant ni de gros travaux ni un gros budget ? Pourquoi ne pas opter pour une VMC hygroréglable ? Le point sur cette technologie.

Comment marche une VMC hygroréglable ?

Une VMC hygroréglable permet d’avoir des bouches d’aération autonomes et intelligentes.

Une VMC hygroréglable permet d’avoir des bouches d’aération autonomes et intelligentes.

Une Ventilation Mécanique Contrôlée (VMC) hygroréglable permet d’avoir des bouches d’aération autonomes et intelligentes. Celles-ci s’adaptent à votre mode de vie en fonction du taux d’humidité de vos pièces. Dotée d’un système de détection d’humidité, votre bouche d’aération hygroréglable aspire automatiquement plus d’air quand vous prenez votre douche, par exemple. Au contraire, quand l’air redevient sec, son clapet va se refermer petit à petit. « Elle va alors simplement aspirer la quantité suffisante d’air pour éviter les moisissures et une surventilation inutile de votre pièce », explique Olivier Lenelle, chef de projet R&D Ventilation chez Atlantic. L’air vicié est ensuite extrait des pièces humides par les bouches hygroréglables et rejeté à l’extérieur. Les bouches d’aération sont reliées au groupe d’extraction (généralement installé dans les combles) par des conduits isolés.

A qui s’adresse la VMC hygroréglable ?

La VMC hygroréglable convient particulièrement aux personnes souhaitant rénover leur système de ventilation sans pour autant mener de gros travaux. Elle est également idéale pour les petits budgets. Elle s’installe dans les salles d’eau (cuisine, salle de bains, WC, cellier doté d’une machine à laver…). Elle est notamment recommandée dans les salles de bains sans fenêtre. Enfin, elle est bien indiquée dans les nouvelles constructions pour ceux qui ne souhaitent pas investir dans un double flux.

Quelle VMC hygroréglable choisir ?

« Les bouches hygroréglables sont compatibles avec les VMC double flux et les VMC simple flux ». En effet, si vous avez un petit budget, l’installation d’un système hygroréglable, vous reviendra moins chère que d’investir dans une VMC double flux. Tout en vous garantissant une aspiration plus intelligente et plus économe qu’une VMC simple flux classique.

Majoritairement utilisées en extraction (pour rejeter l’air vicié), sachez que vous pouvez aussi installer des bouches hygroréglables sur les entrées d’air. En effet, dans ce cas, le débit d’air entrant est modulé en fonction de l’humidité ambiante des pièces dites « sèches » (salon, chambres…).

Quels sont les avantages d’une VMC hygroréglable ?

le-magazine-atlantic-La-ventilation-double-flux-rime-avec-qualité-de-l-air-interieur6

Une VMC double flux hygroréglable présente un double avantage : une régulation des débits d’aspiration, et un air entrant réchauffé.

En simple flux ou en double flux, une VMC hygroréglable permet de garder vos pièces saines grâce à une bonne qualité de votre air intérieur… tout en réduisant vos dépenses énergétiques par rapport à un système de ventilation autoréglable.

Au lieu d’aspirer une même quantité d’air tout au long de la journée, la VMC simple flux hygroréglable régule son aspiration en fonction de vos besoins. Elle aspirera ainsi plus d’air pendant la préparation du repas dans la cuisine. Et elle aspirera moins d’air en milieu de journée, en votre absence.

Une VMC double flux hygroréglable présente quant à elle un double avantage : une régulation des débits d’aspiration (grâce aux bouches hygroréglables), et un air entrant réchauffé par le groupe double flux. « En plein hiver, s’il fait 5 °C dehors, grâce au double flux hygroréglable, l’air entrant dans votre pièce sera plutôt autour de 19 °C », constate Olivier Lenelle. Vous réaliserez alors des économies sur votre facture de chauffage (jusqu’à 25 %). Une solution idéale pour garder un air sain et toujours renouvelé tout en réalisant des économies !

Comment installer une ventilation mécanique hygroréglable ?

Si vous n’êtes pas un bricoleur averti, faites appel à un professionnel agréé. L’installation d’une VMC hygroréglable en rénovation lui prendra moins d’une demi-journée. Il commencera par retirer vos bouches actuelles, puis les remplacera par des bouches hygroréglables. Ces bouches sont un peu plus grandes et plus bombées que des systèmes classiques. Enfin, il changera, dans vos combles, le groupe d’extraction par un groupe hygroréglable plus performant.

Comment entretenir une VMC hygroréglable ?

Pour garantir leur bon fonctionnement et une qualité d’air optimale dans votre logement, nettoyez vos bouches et vos entrées d’air régulièrement.

Aurélie Charpentier © AdC

Et vous, venez-vous d’investir dans une VMC hygroréglable ? En êtes-vous satisfait ? Racontez-nous ! Vous aiderez ainsi d’autres personnes à faire le bon choix.

Les solutions Atlantic :

A lire aussi dans le Magazine :

Pour aller plus loin :