le-magazine-atlantic-La-maison-connectee2Les objets connectés font de plus en plus parler d’eux. A la maison, ils vous assurent un contrôle à distance de votre confort thermique. Yves Fanton d’Andon, responsable marketing stratégique chez Atlantic, vous explique à quoi sert la domotique. Dotée de multiples avantages, elle est en outre très simple d’utilisation.

Qu’est-ce concrètement qu’une maison connectée ?

Yves Fanton d'Andon - Atlantic

Yves Fanton d’Andon – Atlantic

Ce n’est pas la maison domotique des années 80-90 qui nécessitait une installation souvent complexe par des professionnels. La maison connectée d’aujourd’hui offre différents services pilotables à distance, de façon beaucoup plus simple et accessible qu’auparavant. Chacun peut avoir accès à ces solutions à travers son smartphone au même titre qu’une application basique.

Quels produits sont concernés par cette démarche de connectivité dans la maison ?

Les services apportés par la connectivité couvrent différents domaines. Chez Atlantic, nous

proposons par exemple une offre, baptisée Cozytouch, couvrant l’ensemble de l’univers du confort thermique. Elle va permettre de piloter vos usages de chauffage, de production d’eau chaude sanitaire, de ventilation et de climatisation. Le tout avec une seule et même application. Nous lançons la première application Cozytouch en août pour le chauffage électrique, puis au cours de l’été pour la ventilation double flux et les chauffe-eau thermodynamiques. Dès 2016, Cozytouch pourra également piloter des pompes à chaleur et des chaudières. Et on peut imaginer qu’à l’avenir cette application vienne commander d’autres équipements de la maison.

Quels sont les avantages pour l’utilisateur en matière de chauffage ?

L'application Cozytouch vous permet de piloter votre chauffage, votre chauffe-eau et votre ventilation à distance.

L’application Cozytouch vous permet de piloter votre chauffage, votre chauffe-eau et votre ventilation à distance.

Cette solution va tout d’abord vous permettre de piloter votre chauffage à distance, pièce par pièce. Et ce, d’où que vous soyez, aussi bien de l’intérieur de la maison que de l’extérieur, et quand vous le souhaitez. Ce service est en effet accessible 24h/24 de n’importe quel endroit, depuis votre smartphone.

Deuxième fonction : la gestion des absences. Vous pouvez programmer votre départ en vacances et votre retour. Ainsi, votre logement sera de nouveau chauffé à votre retour et vous aurez réalisé des économies durant votre absence.

Troisième fonction de la connectivité : vous pouvez visualiser vos économies de chauffage et contrôler vos consommations électriques au jour le jour, avec un cumul mensuel et annuel.

Est-ce valable sur tous les radiateurs ?

C’est valable pour tous les radiateurs connectés, dotés de la fonction détection de présence, à l’instar des radiateurs Maradja et Calissia. Avec ces appareils, vous pouvez réaliser jusqu’à 45 % d’économies sur vos consommations de chauffage. En pilotant votre chauffage à distance, vous pouvez optimiser jusqu’à 70 % de votre facture d’électricité.

Qu’en est-il de la production d’eau chaude sanitaire ?

C’est à peu près le même principe. Vous allez pouvoir commander la production de votre eau chaude, relancer à distance votre chauffe-eau si vous avez un besoin exceptionnel d’eau chaude. Enfin, vous pouvez également gérer vos absences et visualiser vos consommations.

Et en matière de ventilation ?

Tuiles + ventil manuel Android phoneSi vous êtes équipés en ventilation double flux, vous allez pouvoir piloter le renouvellement de l’air intérieur à votre convenance. Ainsi, si vous organisez par exemple une réception à la maison, vous pouvez forcer le débit de renouvellement d’air, pendant un temps donné, à distance, et assurer ainsi une bonne qualité d’air à vos invités. L’application ventilation (solution Optimocosy) va aussi vous donner des indications sur la qualité d’air et sur les économies réalisées en récupérant l’énergie grâce à votre VMC double flux. En outre, si la qualité d’air de votre intérieur se dégrade ou si les filtres* nécessitent d’être remplacés, vous recevrez une alerte sur votre smartphone.

Comment ça marche ?

Le bridge Cozytouch est très simple à installer.

Le bridge Cozytouch est très simple à installer.

Il suffit de connecter le bridge Cozytouch à votre box Internet et à une prise de courant. Puis, téléchargez depuis votre mobile l’application Cozytouch sur l’Apple Store ou Google Play, et créez-y votre compte utilisateur. Ensuite, lancez l’application : celle-ci va « scanner » les différents appareils compatibles de votre logement et les reconnaître. C’est ce qu’on appelle l’« appairage ». L’opération nécessite moins d’un quart d’heure. Le bridge et l’application Cozytouch sont accessibles et très simples d’utilisation.

Combien ça coûte ?

Le bridge Cozytouch coûte 189 € TTC. Il sera vendu par votre installateur et à partir de 2016 sur le site web d’Atlantic. L’application est gratuite. Tout le monde peut la télécharger.

La maison connectée est une solution d'avenir. (© Beboy - Fotolia.com)

La maison connectée est une solution d’avenir.
(© Beboy – Fotolia.com)

La maison intelligente, est-ce une évolution stratégique pour Atlantic ?

Le pilotage à distance et la gestion des absences sont les deux fonctions principales demandées par nos clients. Pour Atlantic, avec ces objets connectés, nous rentrons dans une nouvelle ère. Celle des appareils modernes, connectés, apportant à la fois confort et économies.

*http://boutique.atlantic.fr/

Propos recueillis par Aurélie Charpentier © AdC

 

 

Les radiateurs Atlantic ont toujours été synonymes de confort et d’innovations. Les nouveaux radiateurs connectés Atlantic s’adaptent à votre vie, ils communiquent entre eux et se pilotent à distance grâce à l’application COZYTOUCH. Avec Atlantic, vivez le confort connecté.

Heat is life …Vivez une expérience unique avec les radiateurs connectés !

Découvrez Optimocosy, la première solution de ventilation double flux intelligente qui mesure et adapte en temps réel la qualité d’air de votre logement.

 

Les solutions Atlantic :

A lire aussi dans le Magazine :