­­le-magazine-atlantic-Geothermie-qu-est-ce-que-cestVous avez entendu parler de la géothermie. Mais vous ne savez pas ce que c’est concrètement ? Le point sur cette solution avec Jean-Baptiste Bonvalot, chef de produit pompes à chaleur chez Atlantic.

La géothermie, à quoi ça sert ?

Une pompe à chaleur géothermique permet d'assurer votre chauffage, votre eau chaude sanitaire et le rafraîchissement de votre maison.

Une pompe à chaleur géothermique permet d’assurer votre chauffage, votre eau chaude sanitaire et le rafraîchissement de votre maison.

Une pompe à chaleur géothermique permet d’assurer le chauffage de votre habitation, en alimentant votre plancher chauffant, vos radiateurs hydrauliques ou encore vos  radiateurs dynamiques. Elle peut aussi se charger dans certains cas de votre production d’eau chaude sanitaire et du rafraîchissement de votre maison.

Son principal atout : diminuer vos consommations énergétiques en bénéficiant de l’apport naturel des calories présentes dans le sol de votre jardin. Une solution à la fois bonne pour votre portefeuille et pour l’environnement.

La géothermie, comment ça marche ?

La pompe à chaleur géothermique est une solution qui récupère les calories naturellement présentes dans la terre ou dans une nappe phréatique. Ces calories vont être apportées vers la pompe à chaleur via un fluide caloriporteur ou l’eau de nappe circulant dans des capteurs. Ces calories vont ensuite transiter par la pompe à chaleur et être transmises à votre circuit de chauffage hydraulique.

Comment l’installer ?

Dans le cadre d’une rénovation, la pompe à chaleur géothermique va s’installer soit en remplacement complet de votre ancienne chaudière, soit en relève de chaudière. Dans le second cas, la pompe à chaleur sera couplée à votre ancienne chaudière. Elle fonctionnera en priorité et la chaudière prendra le relais uniquement en cas de besoin important.

Quels sont ses avantages ?

Jean-Baptiste Bonvalot - chef de produit chez Atlantic

Jean-Baptiste Bonvalot – chef de produit chez Atlantic

–     Une pompe à chaleur géothermique vous permet de réaliser des économies importantes sur votre facture. Elle apporte effectivement des performances intéressantes grâce à la stabilité de la température dans le sol tout au long de l’année. Par exemple, « si votre pompe à chaleur a un coefficient de performance (COP) de 4, cela signifie qu’elle va consommer 1  kWh d’électricité pour fonctionner, et qu’elle va en restituer 4 pour le chauffage », explique Jean-Baptiste Bonvalot, chef de produit pompes à chaleur chez Atlantic.

–     Elle permet de gérer plusieurs zones de chauffage dans votre maison, pour un confort thermique optimisé en fonction de vos besoins.

–     Elle peut aussi produire votre eau chaude sanitaire (ECS). Ici, deux solutions se présentent à vous. Si vous souhaitez gagner de la place, intégrez votre production d’ECS à votre pompe à chaleur en choisissant un système 2 en 1. Si vous avez suffisamment de place, reliez simplement  votre pompe à chaleur à un ballon d’eau chaude dédié.

–     Elle peut servir à rafraîchir votre maison l’été si vous êtes équipés d’un plancher chauffant réversible ou de radiateurs dynamiques.

Quel type de captage choisir ?

En géothermie, il existe 3 façons de récupérer les calories en fonction de votre sol et de votre budget :

Captage-Horizontal-HD

Géothermie par captage horizontal.

–     par captage horizontal : il s’agit d’un réseau de capteurs enterrés horizontalement dans votre jardin, entre 60 et 120 cm de profondeur.

A choisir si : votre jardin est assez grand. Il doit faire entre 1,5 et 2 fois la surface de votre maison. Ainsi, si vous avez une maison de 100 m², il faudra prévoir 150 à 200 m² disponibles dans votre jardin selon la nature de votre sol. Cette surface ne devra pas être recouverte par une terrasse en béton par exemple pour que les calories diffusées par le soleil pénètrent bien dans la terre. Ni par des arbres, pour que les racines ne viennent pas gêner le réseau de capteurs enterrés. Vous pourrez cependant y faire pousser du gazon et des fleurs.

Les « plus » : par rapport aux différents types de captage, la géothermie horizontale est la plus facile à mettre en œuvre.

Captage-Vertical-HD

Géothermie par captage vertical.

–     par captage vertical : il s’agit d’installer des sondes verticales, de plusieurs dizaines de mètres, dans votre jardin.

A choisir si : vous n’avez pas un grand jardin.

A savoir : Si l’installateur ne peut pas réaliser le forage, il faudra faire appel à une entreprise de forage spécialisée.

Les « plus » : Les performances seront plus élevées étant donné que l’on creuse plus profondément dans le sol. La température y est en effet plus stable et plus élevée. Résultats : le rendement de votre pompe à chaleur est optimisé.                  

Captage-Eau-de-Nappe-HD

Géothermie par captage sur eau de nappe.

–     par captage sur eau de nappe : ici, on va récupérer les calories de la nappe phréatique qui pourrait être présente dans le sol.

A choisir si : vous disposez d’une nappe phréatique bénéficiant d’un débit suffisant pour apporter les calories nécessaires au chauffage de votre logement.

A savoir : Comme pour le forage vertical, une entreprise spécialisée dans le forage devra intervenir dans ce cas de figure.

Les « plus » : C’est le type de captage qui apporte les meilleures performances grâce aux températures élevées de la nappe phréatique disponible à proximité de votre logement.

Dans tous les cas, contactez un installateur. Il vous aidera à choisir la meilleure solution de captage en fonction de votre maison et de votre jardin. Il pourra également déterminer la bonne puissance de votre pompe à chaleur. Enfin, il saura vous guider dans vos démarches administratives (déclaration et autorisation de forage notamment).

Pour qui ?

Avec la géothermie, la performance de votre pompe à chaleur ne dépend pas du climat extérieur. Tout le monde peut donc avoir recours à l’énergie géothermique, que l’on habite dans le Nord ou le Sud de la France. Seule la nature de votre sol et la présence d’une nappe phréatique auront une incidence sur le choix et la dimension de vos capteurs.

Quelles sont les aides possibles ?

La pompe à chaleur géothermique ouvre droit au crédit d’impôt sur la pompe à chaleur elle-même, sur les capteurs et la main d’œuvre (pour la pose des capteurs). Vous pouvez également bénéficier, sous conditions, d’un éco-PTZ, d’une TVA à taux réduit (si vous faites appel à un professionnel). Renseignez-vous enfin auprès de l’Anah et des Collectivités pour voir si d’autres aides locales sont disponibles. Et n’oubliez pas les Certificats d’Economies d’Energie.

 

Aurélie Charpentier © AdC

Et vous, que pensez-vous de la géothermie ? Avez-vous encore des questions sur cette énergie ?

Les solutions Atlantic :

 A lire aussi dans le Magazine :