En hiver, la frilosité vous incite à pousser votre chauffage pour profiter d’un intérieur bien chaud. C’est compréhensible mais malheureusement néfaste pour votre santé. Explications en trois points.

Le risque de problèmes ORL

Monter le chauffage à 22-23°C, voire plus, a la fâcheuse tendance à assécher les muqueuses et de ce fait, à les fragiliser. Vous êtes alors plus sensibles aux virus qui se développent volontiers dans un intérieur où l’air n’est pas renouvelé. Outre un inconfort respiratoire, des difficultés pour déglutir, vous êtes plus exposés aux rhumes et maux de gorge.

Déjà malade ? Ce n’est pas une raison pour condamner les fenêtres ! Couvrez-vous bien et veillez à aérer votre logement chaque matin, dix à quinze minutes. Rien de mieux pour tuer les bactéries et virus. Prenez soin également d’utiliser un humidificateur dans votre salon et votre chambre : vous éviterez les maux de tête et réduirez la sécheresse cutanée.

Il est essentiel d’aérer sa maison pour préserver une bonne qualité d’air intérieur.

Qualité d’air intérieur : aérer pour une bonne circulation

Un intérieur surchauffé est vivement déconseillé aux personnes ayant des troubles circulatoires (jambes lourdes, varices). De fait, la chaleur a un effet vasodilatateur qui engendre, lorsqu’il est éprouvé au quotidien, une augmentation de votre inconfort et de vos problèmes veineux.

Bien régler son chauffage pour bien dormir

La température préconisée par l’ADEME, dans une chambre, oscille entre 16 et 19°C. Pour la chambre d’un enfant en bas âge ou d’un nourrisson, vous pouvez aller jusqu’à 18 à 20°C. Pourquoi de telles restrictions ? Une chambre excessivement chauffée retarde l’endormissement car la fraîcheur a un effet vasoconstricteur, qui favorise le ralentissement de la circulation sanguine et l’entrée dans le sommeil. En baissant la température intérieure de quelques degrés, vous vous offrirez une nuit plus reposante, un sommeil moins agité et vous ferez en plus des économies… Pour un logement bien chauffé, n’hésitez pas à investir dans un chauffage connecté et pilotable. Vous pourrez ainsi régler la température de chaque pièce selon votre rythme de vie et les besoins de chacun des membres de votre famille.

Noëlle Hermal © AdC

Les solutions Atlantic : 

A lire aussi dans le Magazine :