le-magazine-atlantic-declarez-vos-travaux-realises-en-2013Vos travaux effectués en 2013 ont peut être couté moins cher que vous ne le pensiez. Jusqu’à 40 % de leurs coûts peuvent en effet être déduits directement de votre impôt sur le revenu. Ou même vous être remboursés si vous n’êtes pas imposable. Le tout grâce au crédit d’impôt développement durable. Suivez le guide !

Si vous avez effectué des travaux de rénovation énergétique en 2013, pensez à les déclarer ! Installer une chaudière à condensation, un chauffe-eau solaire, un chauffe-eau thermodynamique, des appareils de régulation de chauffage ou encore isoler vos murs ou votre toiture… Ces actions visant à réduire la consommation énergétique de votre logement sont aujourd’hui aidées par le crédit d’impôt. Le logement doit simplement être achevé depuis plus de 2 ans et être votre habitation principale.

N'oubliez pas de déclarer vos travaux de rénovation énergétique en remplissant votre déclaration de revenu ! (© Pixel & Création - Fotolia.com)

N’oubliez pas de déclarer vos travaux de rénovation énergétique en remplissant votre déclaration de revenu !
(© Pixel & Création – Fotolia.com)

Bien remplir sa déclaration

Pour obtenir le crédit d’impôt, vous devez remplir la déclaration n° 2042QE, disponible sur impots.gouv.fr ou auprès de votre service des finances publiques. Ensuite, c’est tout simple. Vous cochez les cases correspondant à votre situation, puis indiquez le montant des dépenses payées en 2013. Ces éléments aideront l’administration à déterminer les taux du crédit d’impôt applicables.

Pour les propriétaires-bailleurs, remplissez la déclaration n° 2042 C. Ensuite, estimez le montant de votre crédit d’impôt à l’aide de la fiche de calcul n°1située dans le document pour remplir la déclaration des revenus de 2013 (n° 2041 GR). Enfin, reportez ce montant ligne 7SZ page 7 de votre déclaration.

Des justificatifs à conserver 

Bon à savoir : vous n’avez pas à joindre de pièces justificatives à votre déclaration. En revanche, il est impératif de conserver pendant trois ans les documents papier attestant de la réalité des dépenses réalisées. Vous pourrez ainsi répondre à une demande éventuelle de votre centre des finances publiques.

Lisez toutefois bien les documents. Chaque situation est unique et la prime reste conditionnée à de nombreux facteurs !

Aurélie Cheyssial © AdC

Et vous, allez-vous bénéficier du crédit d’impôt cette année ?

 

A lire aussi dans le Magazine :

 Pour aller plus loin :