Objectif : contenir le réchauffement climatique

Objectif : contenir le réchauffement climatique

Impulsée par le gouvernement français, la COP21 s’est soldée par un succès, avec la signature d’un accord historique le 12 décembre 2015. Bilan de cette conférence sur le climat et de son impact sur le secteur du bâtiment.

Du 30 novembre au 12 décembre 2015 s’est tenue la Conférence de Paris sur le climat, au Bourget. 195 pays y ont signé un accord dit « historique » visant à lutter contre le réchauffement climatique de notre planète. Objectif fixé au terme de cette COP21 : contenir le réchauffement entre 1,5 et 2 °C. Pour ce faire, les pays signataires devront faire en sorte de limiter leurs émissions de gaz à effet de serre, en développant notamment les énergies renouvelables.

Diminuer les émissions de gaz à effet de serre dans le bâtiment

Le secteur du bâtiment, qui représente 20 % des émissions de gaz à effet de serre dans l’Hexagone et 30 % à l’échelle mondiale, est évidemment impacté par cet accord de Paris, mais également par la loi sur la transition énergétique mise en place auparavant au niveau national. Cette dernière entend réduire la consommation énergétique des bâtiments de 50 % d’ici à 2050, par rapport à 2012.

La COP 21 a également été l’occasion de lancer une alliance mondiale pour les bâtiments et la construction. Cette alliance va notamment permettre aux membres signataires (pays, réseaux de professionnels, entreprises…) d’augmenter la part des bâtiments écologiques dans les financements internationaux, de mener des actions communes, ou encore de partager les bonnes pratiques. La France va soutenir de nombreux projets allant dans ce sens. A l’instar d’un projet de maisons durables et abordables et d’un programme en faveur des bâtiments basse-consommation en villes.

Les particuliers vont être de plus en plus incités à adopter des énergies renouvelables dans leurs maisons. Chacun, à son échelle, participe ainsi à la protection de l’environnement et à l’avenir de la planète.

Aurélie Charpentier © AdC

A lire aussi dans le Magazine :